Actualités

Politique de la ville - Signature du protocole de préfiguration du nouveau programme national de renouvellement urbain sur le territoire de Fourmies

 
 
Signature du protocole de préfiguration du nouveau programme national de renouvellement urbain

Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a signé vendredi 20 juillet 2018, le protocole de préfiguration de la communauté de communes Sud Avesnois mis en œuvre dans le quartier prioritaire de la politique de la ville de l’Espérance à Fourmies, quartier d’intérêt régional. Il s’agit du sixième protocole de préfiguration à être signé dans le département du Nord.

Une étape importante a été franchie avec la signature de ce protocole de préfiguration, première phase de mise en œuvre du NPNRU. L’objectif est d’élaborer une stratégie pour opérer un retournement de ces quartiers et les faire sortir de la politique de la ville. La deuxième phase consiste en l’élaboration des conventions financières signées par l’ensemble des partenaires en 2018-2019 dans lesquelles sera contractualisé le programme de travaux pour la période 2019-2030.

Ce projet poursuit la dynamique engagée dans le cadre du premier programme national de rénovation urbaine engagé en novembre 2006. Ce premier projet a permis de requalifier les quartiers Marlière et Malakoff et, ainsi, de diminuer le périmètre du quartier en politique de la ville.

A cette occasion, Daniel Barnier a pu souligner le solide partenariat existant sur ce territoire entre l’État, l’ANRU, l’ANAH, la communauté de communes Sud Avesnois, la ville de Fourmies, la Région Hauts-de-France, le conseil départemental du Nord, la Caisse des dépôts, les bailleurs sociaux et l’EPARECA.

Le préfet délégué pour l’égalité des chances a ainsi insisté sur la nécessité d’élaborer des objectifs partagés entre tous les partenaires, les élus, les habitants, les financeurs et les bailleurs sociaux. Les études réalisées grâce à ce protocole de préfiguration vont permettre d’affiner ces objectifs pour changer véritablement l’image du quartier.

Le préfet a également rappelé le caractère indispensable d’une co-construction des projets avec les habitants, en particulier les conseils citoyens. L’expertise des habitants et des associations œuvrant au sein des quartiers, est essentielle dans l’élaboration et jusqu’à l’évaluation des projets, afin de garantir leur qualité et leur pérennité.