Actualités

Sécurité routière - Déposez vos projets de formation / éducation / communication avant le 30 juin

 
 
Sécurité routière - Déposez vos projets de formation / éducation / communication avant le 30 juin

Dans le cadre de la politique de lutte contre l'insécurité routière, la préfecture du Nord a lancé un appel à projets pour des actions de formation, de sensibilisation, d’éducation ou de communication pour l’année 2016. La clôture de l'appel à projets est désormais imminente.

En effet, les dossiers de demande de subvention doivent être déposés avant le 30 juin 2016. Ils sont instruits au fur et à mesure pour une mise en œuvre des projets tout au long de l’année.
 
Retrouvez toutes les informations utiles sur notre site
 
Aux côtés de l’Etat, une forte mobilisation des différents acteurs de la sécurité routière, collectivités locales, entreprises, associations et administrations, est indispensable pour faire reculer la violence routière.
 
C’est pourquoi, chaque année l’Etat apporte son concours logistique et financier à des projets de sécurité routière dans le cadre du plan départemental d'actions de sécurité routière (PDASR). Près de 150 actions ont été soutenues en 2015. Plus de 20 projets ont d'ores et déjà été retenus pour l'année 2016 portés par différents acteurs et traitant différents thèmes (cyclistes, jeunes, seniors...).
 
Les acteurs de la sécurité routière sont appelés à proposer et mettre en œuvre des projets de prévention routière innovants, répondant aux enjeux prioritaires de la lutte contre l'insécurité routière dans le département : la vitesse, l'alcool et les conduites addictives, les jeunes de moins de 25 ans, les deux-roues motorisés, les usagers vulnérables en agglomération (piétons et cyclistes), le risque routier professionnel et les distracteurs (téléphone, GPS, vidéo…). Compte-tenu de l’accidentologie 2014 et 2015, deux enjeux supplémentaires sont retenus : les automobilistes de 45 à 65 ans et les seniors.
 
Après une tendance générale à la baisse au cours des dernières années du nombre d'accidents, de tués et de blessés, la mortalité routière a augmenté en 2015, pour la première fois depuis 1972, pour la deuxième année consécutive dans le Nord.
 
Sur les 4 premiers mois de l’année 2016, 4 décès supplémentaires sont comptabilisés par rapport à la même période en 2015, avec 32 tués contre 28, soit une augmentation de 14 %. 18 automobilistes sont décédés sur les 4 premiers mois de l'année contre 12 sur la même période 2015. Après 4 motocyclistes tués en mars, le mois d’avril enregistre encore 3 décès aggravant la mortalité de ces usagers. Depuis le début de l'année, 8 motocyclistes sont morts sur les routes du Nord (15 tués au total en 2015). Le nombre de motocyclistes tués a ainsi été multiplié par 4 par rapport à janvier-avril 2015. Alors que la mortalité des automobilistes et des motocyclistes augmente, celle des cyclistes et piétons baisse, conduisant à une stabilité de la mortalité des usagers vulnérables.
 
L’étude des circonstances des accidents et l’analyse des relevés d’infractions démontrent le retour des comportements à risque. L’année 2015 présente ainsi le total de tués dans des accidents avec alcool le plus élevé depuis cinq ans. Un décès sur dix s’est produit alors qu’un des conducteurs avait consommé un ou plusieurs stupéfiants. Le nombre d’infractions relevées par les radars automatiques est en hausse d’un tiers.
 
Ces résultats sont l'illustration que la lutte contre l’insécurité routière reste un combat quotidien. Chaque citoyen, quel que soit son âge, peut contribuer à sa propre sécurité et à celle des autres en adoptant sur la route un comportement responsable. Pour que la dynamique de lutte contre l’insécurité routière continue à être efficace, il convient que chacun s’implique dans une véritable démarche d’éducation et de prévention.
 
Agissons ensemble. Déposez vos dossiers.