Actualités

Sécurité - Organisation d'un exercice de sécurité intérieure en présence de Julian King

 
 
Sécurité -  Organisation d'un exercice de sécurité intérieure en présence de Julian King

Michel Lalande, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord et le Vice-amiral d’escadre (VAE) Pascal Ausseur, préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, ont organisé ce mardi 27 mars, en présence de Julian King, commissaire européen en charge de la sécurité de l’Union Européenne, un exercice de sécurité intérieure aux abords du port de Dunkerque.

De nombreuses forces mobilisées

Ils se félicitent de la participation de l’ensemble des acteurs concernés à cet entraînement qui a réuni de nombreux services :
- la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (PREMAR)
- le Commandement maritime (COMAR) de Dunkerque
- le peloton de sûreté maritime et portuaire de Dunkerque
- le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Griz-nez
- la préfecture de zone et les services de la sous-préfecture de Dunkerque
- les autorités et les services de la police judiciaire
- l’état-major de la Gendarmerie nationale
- le Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN)
- le groupe Recherche Assistance Intervention Dissuasion (RAID) de la Police Nationale.
- la direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique)
- les services du Service départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) du Nord
- le SAMUService d'aide médicale urgente
- les services judiciaires
- l’état-major interarmées de zone de défense et de sécurité (EMIAZD)
- l’école nationale de Police de Roubaix pour son soutien logistique.
 
Ils tiennent à remercier l’ensemble des services et particulièrement la direction du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD), la communauté urbaine de Dunkerque et Patrice Vergriete, maire de la ville de Dunkerque qui ont permis une organisation optimale de cet exercice. De même que la société DFDS Seaways qui, pour cette occasion, a mis à disposition des forces de l’ordre son ferry « le Côte d’Albâtre ».

Trois objectifs stratégiques

Cet exercice de sécurité intérieure avait trois objectifs majeurs :
 
Tester la réponse des services dans le cadre d’une opération requérant une coopération inter-services forte dans un milieu atypique;
 
Coordonner davantage les préfectures terrestre et maritime en cas d’événement réel pouvant se dérouler sur terre et sur mer ;
 
Renforcer la coopération transfrontalière dans le domaine de la sécurité. En effet, la localisation de l’exercice sur un lieu de passage maritime dense justifie que les partenaires frontaliers belges, britanniques et néerlandais aient été associés, en tant qu’observateurs à cet événement. Cette participation a permis d’améliorer et d’affiner l’approche transfrontalière de planification et de gestion de crise.
 
Cette démonstration a permis d’illustrer les capacités de coordination entre les forces de l’ordre et les secours et l’ensemble des intervenants et de parvenir à un enchaînement correct des interventions.

En présence de Julian King, commissaire européen en charge de la sécurité de l'Union Européenne

À l’invitation de Michel Lalande, le commissaire européen Julian King a participé, en tant qu’observateur, à cet exercice organisé dans un lieu de passage européen stratégique. En effet, le détroit du Pas-de-Calais est très fréquenté et jouxte les côtes britanniques, belges et néerlandaises.

Julian King a ainsi pu s’entretenir avec les principaux responsables des forces de sécurité impliquées dans l’exercice ainsi qu’avec les observateurs britanniques, néerlandais et belges.

Il a ensuite participé à un déjeuner de travail, organisé par Michel Lalande, portant sur la prévention de la radicalisation. En présence du président de l’association des Maires du département du Nord, Nicolas Lebas, les échanges ont porté sur la prévention et la prise en charge des personnes radicalisées à l’échelon local. Le Commissaire européen a ensuite présenté les principales actions entreprises au niveau européen pour favoriser le partage des meilleures pratiques sur ce sujet telles que le "réseau de sensibilisation à la radicalisation" ainsi que les fonds européens permettant de financer des projets de protection des espaces publics comme le programme « Actions Innovatrices Urbaines ».

> plaquette de présentation du RAN - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,53 Mb