Actualités

Sécurité - Inauguration du peloton de sûreté maritime et portuaire de Dunkerque

 
 
Sécurité - Inauguration du peloton de sûreté maritime et portuaire de Dunkerque

Le 5 septembre 2018, Jean-Christophe Bouvier, préfet délégué pour la défense et la sécurité (PDDS) de la zone Nord s’est rendu à l’inauguration du peloton de sûreté maritime et portuaire (PSMP) de Dunkerque. Cet événement s’est déroulé en présence du général de corps d’armée François Gieré, directeur des opérations et de l’emploi de la gendarmerie nationale et de nombreuses autorités civiles et militaires.

Les PSMP, mis en place après les attentats du 11 septembre, sont devenus un outil de sécurisation pour les grands ports maritimes face aux menaces terroristes et aux trafics illicites. Ils ont des missions de sécurité, d’escorte de navire et d’intervention.

Le PSMP de Dunkerque est le quatrième mis en place dans un grand port maritime, après ceux du Havre, de Marseille-Joliette et de Marseille Port de Bouc. Deux autres PSMP seront prochainement déployés, à Nantes-Saint Nazaire dès l’automne 2018 et à Calais en 2019. Trois PSMP existent par ailleurs dans les ports militaires de Brest, Toulon et Cherbourg.

Celui de Dunkerque a pour mission « d’améliorer la sécurité maritime et de protéger le port et ses approches de toutes menaces venant de la mer » comme l’a rappelé l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine. Avec 36 gendarmes maritimes, une vedette de surveillance maritime et portuaire et un semi-rigide, le peloton a désormais atteint sa pleine capacité opérationnelle.

La gendarmerie maritime, cinquième force maritime de la Marine nationale, apporte un savoir-faire indispensable à la sécurisation des approches maritimes. En effet, elle constitue une formation spécialisée de la gendarmerie nationale, placée pour emploi auprès du chef d’état-major de la marine. Forte de 1100 militaires, répartis dans 63 unités sur l’ensemble du littoral métropolitain et outre-mer, elle dispose de 30 unités navigantes et est pleinement intégrée à la marine nationale. Directement au contact des acteurs du monde maritime, elle exécute des missions de police administrative et de police judiciaire.