Actualités

Sécurité - Coopération de la police nationale et de la police municipale

 
 
Sécurité - Coopération de la police nationale et de la police municipale

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, Guillaume Delbar, maire de Roubaix et Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur de la République ont signé le 27 octobre 2017 la convention de convention de coordination police nationale – police municipale de Roubaix.

Cette convention, qui prend la suite de celle signée 18 mars 2014, est un dispositif de coproduction de sécurité qui lie étroitement la police municipale, la police nationale et le parquet.

Son but est de préciser la nature et les lieux d'interventions des agents de police municipale, de déterminer les modalités de coordination de ces interventions avec les forces de sécurité de l'Etat et de définir les modalités d'information entre le responsable de ces dernières et le responsable de police municipale.

Une convention de coordination est obligatoire dès lors que les agents d'un service de police municipale travaillent après 23h, disposent d'une autorisation de port d'arme ou sont au nombre minimum de 5 (la police municipale de Roubaix en compte 63).

Un diagnostic local de sécurité doit être établi préalablement à la rédaction de la convention. Il a pour but de faire apparaître les zones à risques grâce à des études techniques et au partage d’informations des partenaires notamment dans les domaines sociaux et de l’éducation nationale et permet d’établir un échange d’informations entre les communes et les forces de sécurité de l’Etat.

Lors de la signature de cette convention, le préfet s’est félicité que « Ces deux forces ne doivent plus travailler dans leurs coins » et a souligné qu’ « il est très important que ces forces convergent ».