Actualités

Ruralité - Signature de la convention de revitalisation du centre-bourg d’Arleux

 
 
Ruralité - Signature de la convention de revitalisation du centre-bourg d’Arleux

L’accompagnement du développement des territoires ruraux constitue une dimension forte de l’action de l’Etat en faveur de l’égalité des territoires.

A cet effet, la commune d’Arleux a été retenue par le Gouvernement en novembre 2014, sur la base d’une candidature présentée par la communauté d’agglomération du Douaisis (CAD) dans le cadre d’un « appel à manifestation d’intérêt », pour bénéficier d’un soutien renforcé de l’Etat et de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour la revitalisation de son centre-bourg et le développement du territoire de l’Arleusis.

Jacques Destouches, sous-préfet de Douai, Patrick Masclet, sénateur, maire d’Arleux, Christian Poiret, président de la CAD et Philippe Lalart, directeur départemental des territoires et de la mer, délégué territorial adjoint de l’Anah, ont signé le mercredi 15 février 2017 la convention marquant l’engagement de chaque partenaire autour de cette opération.

Arleux, bourg de 3 000 habitants au cœur de la vallée de la Sensée, est la seule commune du Nord sélectionnée dans le cadre de cette expérimentation nationale, avec 302 communes de France métropolitaine et d’Outre-Mer.

Un projet soutenu par l'Etat porté conjointement par le tandem Arleux / CAD

Depuis 2 ans, la ville d'Arleux et la CAD se sont attachées à élaborer une stratégie d'intervention globale et pluri-thématique, en mobilisant autour de cette perspective de revitalisation leurs partenaires, les services de l'Etat, la Région, le Département, l'établissement public foncier, les bailleurs sociaux, les maires des communes de l'Arleusis, les chambres consulaires, la CAF, l'ARSAgence Régionale de Santé ... mais aussi les habitants.

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, salue le partenariat exemplaire et souligne la mobilisation et l’effort significatif de l’Etat et de l’Anah en faveur du développement d’Arleux, au cœur d’un territoire rural, qui se traduira de 2017 à 2022 par l’engagement de 1,06 million d’euros, aux côtés de la CAD (986 600 euros), de la ville d’Arleux (2,4 millions d’euros) et des autres partenaires (213 100 euros), notamment pour l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, la rénovation thermique (programme « habiter mieux »), le logement social et le soutien au tissu commercial.

L’Etat assurera le suivi des projets afin d’évaluer cette expérimentation et de faire connaître les initiatives les plus porteuses, en vue de les développer dans d’autres communes.