Actualités

Prévention de la radicalisation - Déplacement de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports à Lille

 
 
Prévention de la radicalisation - Déplacement de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports à Lille

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s’est rendu à Lille, le mardi 5 juillet 2016, à la rencontre des acteurs du collectif de prévention contre la radicalisation « Ensemble on fait quoi ? », accompagné de Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français des Outre-mers, en présence de Sophie Elizéon, préfète déléguée pour l'égalité des chances.

Il a échangé avec les travailleurs sociaux, des habitants et des jeunes ayant participé aux conférences débats et aux espaces de parole.

Le ministre a souligné, qu’« à côté de la nécessaire réponse sécuritaire, la réponse préventive [était] essentielle dans la lutte contre la radicalisation ». Il a rappelé la mobilisation du Fonds interministériel de prévention de la délinquance et l’augmentation des crédits engagés par le Gouvernement pour relever ce défi.

Né au lendemain des attentats de janvier 2015, le collectif « Ensemble on fait quoi ? » a pour objectif de promouvoir les valeurs de la République auprès des jeunes et de prévenir de la radicalisation. A cet effet, il organise des conférences-débats avec les habitants et des formations pour les acteurs intervenant dans les quartiers. Le collectif est composé de l’association de prévention spécialisée du Nord (APSN), l’association « Laisse ton empreinte » et l’association « Projet ». Il est soutenu financièrement par l’État et la mairie de Lille.

L’agglomération de Lille compte 26 quartiers prioritaires de la politique de la ville, qui recensent 200 000 habitants. Dans ces quartiers en particulier, une démarche de prévention de la radicalisation et de médiation est engagée : le département s’appuie pour cela sur 201 éducateurs spécialisés ainsi que 386 adultes relais, financés par l’État.

Pour en savoir plus, sur le site Politique de la ville : Prévention de la radicalisation - Les associations et l'Etat agissent