Actualités

Services publics - Le schéma départemental d'amélioration de l’accessibilité des services au public (SDAASP) entre dans sa phase de mise en œuvre

 
 
Présentation du schéma départemental d'amélioration de l’accessibilité des services au public

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord et Jean-René Lecerf, président du Département du Nord, présentaient le jeudi 22 mars dernier, dans l’hémicycle du conseil départemental, le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public (SDAASP) devant les membres du comité de pilotage du SDAASP. Cette rencontre était clôturée par la signature de la convention de mise en œuvre de ce schéma par l'ensemble des partenaires.

Initié par l’Etat et le Département du Nord, ce schéma, adopté le 18 décembre 2017 par le Conseil départemental et rendu exécutoire le 26 décembre 2017 par arrêté préfectoral, a pour objectif de permettre l’accès de tous aux principaux services de la vie courante, qu’ils soient publics ou privés, et d’apporter des réponses aux principaux déséquilibres repérés entre l’offre de services et les besoins des habitants. « Il s’agit d’un document important pour des territoires extrêmement différents », a expliqué Jean-René Lecerf. « Notre volonté est que, de Dunkerque à Anor, la même qualité soit apportée à nos concitoyens ». Michel Lalande a, de son côté, souligné qu’ « aujourd'hui, la proximité passe de plus en plus par le numérique. Nous avons donc besoin de points de contacts qui permettent d'accompagner les publics les plus éloignés du numérique dans l'usage de ces services ».

C’est en ce sens que l’Etat et le Département ont fédéré autour de la démarche les acteurs de l’aménagement de proximité du territoire, intercommunalités, Région, opérateurs de l’Etat, associations, têtes de réseau. Michel Lalande a ainsi souligné que « notre méthode a consisté à identifier l'ensemble des services ayant vocation à répondre à un besoin de proximité tant numérique que physique, et notamment de nouveaux concessionnaires de services publics (énergie, organismes HLM...) », puis à « privilégier la co-construction avec ces partenaires ».

Signé pour une durée de six ans, le SDAASP ambitionne de concrétiser au plus vite cet engagement partenarial en renforçant l’accès de proximité aux services relevant de l'action sociale, de la santé, du numérique ou encore de la mobilité en milieu rural.

Ainsi, le schéma permettra, notamment, de poursuivre le déploiement des maisons de services au public (MSAP) - qui proposent, en un seul et même lieu, plusieurs services fournis par différents opérateurs -, de développer les plateformes de mobilité qui favorisent le retour à l’emploi, de multiplier les pratiques de télémédecine, et de créer de nouvelles maisons de santé.

Au-delà de la volonté de créer de nouveaux points d’accès décentralisés aux services publics, il s’agit de décloisonner les compétences pour des réponses à l’usager plus complètes et plus rapides, d’encourager la diffusion de démarches innovantes déjà expérimentées dans certains territoires, et de contribuer ainsi à la redynamisation des bassins de vie les plus éloignés de l’offre de  services.

Pour plus d'informations sur le SDAASP, consultez le site internet du Département du Nord et ce site internet de l'Etat dans le Nord.