Actualités

Politique de la ville - Déconstruction de la résidence Marcel Bertrand à Lille-Moulins

 
 
Politique de la ville - Déconstruction de la résidence Marcel Bertrand à Lille-Moulins

Lundi 10 septembre 2018, Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances, a assisté à la déconstruction de la résidence Marcel Bertrand, propriété de Lille Métropole Habitat, située boulevard de Strasbourg à Lille, aux côtés de Martine Aubry, maire de Lille, ancienne ministre, Anne Voituriez, vice-présidente en charge de la politique de la ville à la Métropole européenne de Lille (MEL), Bernard Haesebroeck, vice-président en charge du logement et de l’habitat à la MEL et Didier Manier, président de Lille Métropole Habitat.

Construite en 1961, la résidence comprenait 194 logements, 11 entrées et 8 étages. Sa démolition a été décidée au regard de son obsolescence et malgré une réhabilitation intervenue en 1984. Cette opération a ainsi été intégrée dans le premier programme de rénovation urbaine de la ville de Lille. Sur les 5,7 millions que coûte cette opération, l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) participe à hauteur de 4,1 millions d’euros.
 
Le premier programme de rénovation urbaine imposant de reconstruire chaque logement démoli, la déconstruction de Marcel Bertrand a donné lieu à la construction de 174 logements neufs à Lille et 20 à Houplines.
 
Un important travail autour du relogement des locataires a été mené par la ville de Lille, LMH, la MEL et l’Etat. La démarche de co-construction avec les locataires mise en œuvre, accompagnée d’un suivi personnalisé pour l’insertion sociale et professionnelle de ces derniers, a permis d’obtenir une large satisfaction des personnes concernées. L’État a notamment soutenu la démarche en finançant des postes adultes-relais au sein du centre social Marcel Bertrand et de l’association Interfaces pour faciliter l’acceptation du déménagement et diminuer les craintes des locataires. Cette mobilisation, saluée par le préfet délégué pour l’égalité des chances, est sans aucun doute un exemple à suivre dans le cadre des relogements qui seront mis en place dans le nouveau programme national de renouvellement urbain qui concerne 9 sites sur la MEL et 27 quartiers dans le département du Nord.
 
Cet évènement a également été l’occasion pour le préfet délégué pour l’égalité des chances de rappeler l’ampleur du programme national de rénovation urbaine dans le département du Nord. Ce programme a, en effet, permis la démolition de 9 500 logements sociaux, tous reconstruits en logements locatifs ou en accession et la réhabilitation de 9 300 logements. Cette intervention a engendré plus de 3 milliards d’euros d’investissement dont 740 millions d’euros de subventions ANRU.
 
La démolition de la tour Marcel Bertrand, qui va durer trois mois, symbolise l’achèvement du premier programme de rénovation urbaine et marque l’engagement des partenaires autour du nouveau programme national de renouvellement urbain déjà bien avancé sur le territoire métropolitain.