Actualités

Plan Vigipirate – Rappel des mesures de vigilance et de protection des personnes

 
 
Plan Vigipirate – Rappel des mesures de vigilance et de protection des personnes

A la suite des attentats perpétrés le vendredi 26 juin 2015, Jean-François Cordet, préfet du Nord, rappelle aux institutions, opérateurs privés et à chacun, les consignes de vigilance pour assurer la surveillance de l'espace public et la sécurité de la population, mais également sa propre protection.

Avant tout déplacement à l'étranger, consultez le site du ministère des affaires étrangères et du développement international.
 
Plus d'informations et logos Vigipirate ici.
 
Conseils aux citoyens

> Exercer sa vigilance, signaler tout comportement suspect
> S'informer sur les risques auprès des médias et grâce à la communication institutionnelle
> Faciliter par son comportement les mesures de sécurité mises en place par les autorités et les acteurs privés (contrôle d'accès, inspection visuelle des sacs et bagages...)
> Étiqueter ses bagages dans les transports en commun et ne pas s'en séparer
> Suivre les consignes des autorités publiques en cas d’événement
> Familles : prévenir la radicalisation violente et l'engagement dans les filières djihadistes en demandant assistance au 0800 005 696
 
Conseils aux élus

> Renforcer la vigilance et la présence des services autour des bâtiments dont ils ont la charge
> Veiller avec les services de l’État à la sécurité des rassemblements de personnes. Le pouvoir de police général du maire lui permet de prendre des mesures d'initiative.
 
Conseils aux opérateurs privés

> Prendre des mesures concrètes de signalétique et de contrôle, selon un principe de coresponsabilité avec les pouvoirs publics.
> Signaler aux forces de l’ordre tout comportement suspect
> Connaître les mesures de confinement ou d’évacuation, si la nature des installations le justifie
> Suivre les recommandations de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information en termes de sécurité informatique
 
Le recours à la plate-forme nationale de signalement téléphonique (n° vert : 0800 005 696) est nécessaire pour permettre d'organiser le soutien aux familles confrontées au risque d'engagement de certains de leurs membres dans le radicalisme violent. Cette plate-forme permet également de disposer d'éléments pour identifier et démanteler les filières de recrutement.
 
Aux côtés des services spécialisés de la police et de la gendarmerie, la vigilance et la mobilisation de tous sont nécessaires à l'efficacité de la lutte collective contre les nouvelles formes de terrorisme et pour la protection des valeurs de la République.