Actualités

Lutte antiterroriste - Organisation d’un exercice nombreuses victimes

 
 
Lutte antiterroriste - Organisation d’un exercice nombreuses victimes

La préfecture du Nord a organisé, en lien avec l’autorité judiciaire, un exercice nombreuses victimes (NOVI), le mardi 27 juin 2017, aux abord de la Pévèle Arena à Orchies.

Un exercice pour tester l’intervention des secours et la prise en charge des victimes

Simulant une attaque terroriste contre les passagers d’un car se rendant à une compétition de basket, l’exercice a, d’abord, permis de tester l’intervention des forces de sécurité pour neutraliser le terroriste, mais surtout, la prise en charge des victimes avec la mise en place de différents dispositifs : déclenchement du système d’alerte et d’information des populations (SAIP), point de rassemblement des victimes (PRV), centre d’accueil des impliqués (personnes choquées), constitution de la cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV), ouverture de la cellule d’information du public (CIP), mise en place d’un centre d’accueil des familles (CAF).
 
Cet exercice a mobilisé la gendarmerie nationale, la direction interrégionale de la police judiciaire de Lille, les sapeurs-pompiers, les personnels du Samu, les associations agréées de sécurité civile (ADPC, Croix rouge et FFSS) et d’aide aux victimes (France Victimes), l’agence régionale de santé, le parquet général et la préfecture du Nord.
 
Un poste de commandement opérationnel (PCO) a été activé à la gendarmerie sous la direction de Jacques Destouches, sous-préfet de Douai et de Frédéric Teillet, procureur de Douai. Un centre opérationnel départemental (COD) a également été mis en place en préfecture du Nord sous la direction de Philippe Malizard, directeur de cabinet du préfet du Nord.

 La Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV)

La Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV) est placée sous l’autorité du Premier ministre qui décide de son activation et de sa fermeture. Elle est constituée d’équipes pluridisciplinaires et interministérielles : les ministères de la Justice, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et celui en charge de la Santé concourent au fonctionnement de la CIAV. Établie au Quai d’Orsay, elle assure les relations avec les familles des victimes.
 
La CIAV centralise en temps réel l’ensemble des informations concernant l’état des victimes, informe et accompagne leurs proches et coordonne l’action de tous les ministères intervenants, en relation avec les associations et le parquet.
 
Pour en savoir plus - Réagir en cas d’attaque terroriste
 http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste