Actualités

Lutte contre l’insécurité routière - Les services de l’Etat présents sur le salon de la moto de Pecquencourt les 19 et 20 mars 2016

 
 
Les services de l’Etat présents sur le salon de la moto de Pecquencourt les 19 et 20 mars 2016

La coordination sécurité routière de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord a accueilli sur son stand, durant le week-end des 19 et 20 mars, les visiteurs du salon de la moto de Pecquencourt. Ceux-ci ont été invités à prendre conscience des risques liés à l’utilisation d’un deux-roues motorisé, mais aussi des conséquences d’un comportement ou d’un usage inadapté de celui-ci sur la route. Cinq intervenants départementaux de la sécurité routière (IDSR) ont mis à la disposition des visiteurs un simulateur deux-roues et des dépliants pour promouvoir les règles de sécurité routière et les sensibiliser au risque routier.

Des outils pédagogiques pour sensibiliser aux dangers

Le simulateur deux roues motorisées est un outil pédagogique qui permet de réaliser un parcours dans différents environnements de conduite (ville, campagne…) et d’être confronté à plusieurs situations délicates (personne traversant, non respect de priorité…). Il permet de prendre conscience de l’importance d’une vigilance accrue et d’une anticipation permanente lors de la conduite (recherche de la bonne trajectoire, du bon équilibre, visibilité moins importante de la part des autres véhicules, champ de vision réduit par le casque). Cet outil a reçu un bon accueil de la part des visiteurs du salon qui ont pu découvrir les habitudes déjà prises lors de la conduite et les risques qu’ils prenaient et/ou faisaient prendre aux autres.

Un accent particulier a été mis sur l’importance des équipements de sécurité : casque homologué, attaché et ajusté, gilet de haute visibilité, gants, protection et présentation du gilet air-bag. Des dépliants rappelant l’ensemble des équipements ont été distribués afin que chacun puisse garder en mémoire le message transmis.

Enfin, une sensibilisation à la consommation d’alcool a été réalisée via le port successif de lunettes simulant deux niveaux de consommation d’alcool et la réalisation d’un parcours simple. Les visiteurs ont pris conscience de l’impact sur eux-mêmes de la consommation d’alcool en réalisant à quel point leur vision était modifiée dès la prise de deux, trois verres. Cela a permis d’instaurer un dialogue sur les autres impacts de la consommation d’alcool : l’ouïe, l’équilibre, la coordination…

Un rappel des consignes de sécurité pour la conduite en moto

A cette occasion et alors que les motards seront plus nombreux sur les routes du département avec le retour des beaux jours, le préfet du Nord rappelle quelques consignes de sécurité pour la conduite d’une moto et attire l’attention de l’ensemble des usagers de la route sur le nécessaire respect des uns et des autres :
 
- être correctement équipé pour mieux se protéger : le conducteur et le passager d’un deux-roues motorisé doivent obligatoirement porter un casque homologué, attaché et ajusté. Après un choc, l’équipement doit être remplacé. La protection du reste du corps est également requise (gants, chaussures montantes…)
 
- être vigilant et se porter attention entre catégories d’usagers : la conduite d’un deux-roues motorisé requiert une attention de tous les instants, afin de s’adapter aux évolutions permanentes de trafic. Les automobilistes doivent pour leur part accorder une vigilance particulière à la vulnérabilité des conducteurs de deux-roues motorisés et sont invités à adopter des comportements citoyens. La sécurité routière est l'affaire de l’ensemble des usagers : chacun est responsable de sa propre sécurité et redevable de celle des autres.
 
Alors que le nombre de victimes de la route a fortement augmenté en 2015 pour la deuxième année consécutive avec 102 tués dans le Nord contre 85 en 2014, l'accidentologie des motocyclistes s’est stabilisée, avec 15 victimes (comme en 2014). Toutefois, les motards représentent près de 15 % des tués alors qu’ils ne constituent qu’1 à 2 % du trafic.
 
Vingt personnes (contre 15 à la même époque l’année dernière) ont perdu la vie sur les routes du département depuis le début de cette année, dont 3 motards (1 en 2015) âgés entre 18 et 24 ans.

 

Chiffres-clés sur les accidents des motos lourdes de plus de 125cm3 dans le Nord en 2015

(source : Observatoire Départemental de Sécurité Routière)

1. Les accidents mortels
 
- 15 tués pour l'ensemble de l'année 2015.
- 40 % des motocyclistes tués ont plus de 45 ans (6). L'année 2015 compte autant de décès que l'année la plus défavorable en 10 ans (2011).
- 11 accidents mortels sur 15 se sont produit de jour.
- 1 tué sur 3 le dimanche : le dimanche s'avère particulièrement meurtrier en 2015 avec 5 tués à mi-journée et fin d'après-midi.
- Le motocycliste est présumé responsable dans 11 accidents mortels sur 14. La vitesse est citée 5 fois comme facteur prépondérant.
 
2. Les accidents corporels
 
- Sur les 128 accidents corporels moto ( données disponibles de janvier à novembre 2015) :
- 88 % des accidents ont eu lieu sur une chaussée en bon état.
- 3 accidents sur 4 ont eu lieu en ligne droite.
- Le nombre des impliqués motocyclistes âgés de plus de 50 ans augmente : 34 sur 11 mois en 2015 contre 26 pour l'ensemble de l'année 2014. La part des plus de 50 ans a triplé en 10 ans (7 % en 2005 à 22 % en 11 mois 2015).
- Avril (20 accidents) et mai (19) enregistrent mensuellement le plus grand nombre d'accidents, vraisemblablement en corrélation avec la reprise de la pratique après l'interruption hivernale.
- Avec 84 accidents sur 128, la période avril-août regroupe presque 2/3 des accidents de moto.
- Les motos sont principalement en conflit avec les véhicules légers (87 accidents).
- En conflit avec une voiture, 1 fois sur 3 celle-ci tourne à gauche.
- 24 accidents se sont produits avec la moto seule en cause dont 16 hors-agglomération. L'accident de moto isolé se produit 2 fois sur 3 hors agglomération
 

Retour en images