Actualités

Déplacement ministériel - Le ministre des sports à la rencontre de l'équipe de France féminine de rugby à Haubourdin

 
 
Le ministre des sports à la rencontre de l'équipe de France féminine de rugby à Haubourdin

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s’est rendu au lycée polyvalent Beaupré d’Haubourdin, le vendredi 8 janvier 2016, pour rencontrer l’équipe de France féminine de rugby à XV.

Quatre fois vainqueures du Tournoi des Six Nations féminin, deuxièmes lors de la dernière édition, les Bleues sont à la tête d'un très beau palmarès international.

Le ministre est venu les encourager durant leur stage de préparation au prochain Tournoi des Six Nations, au centre d'entraînement du lycée Beaupré. L'entrée des Bleues dans la compétition se déroulera le 6 février prochain face à l'Italie.

Le ministre a échangé avec les joueuses sur la conciliation sport de haut niveau avec la poursuite des études supérieures, en présence de Pierre Camou, président de la Fédération française de rugby à XV.

Il a également échangé avec les élèves du pôle espoir accompagnées par le lycée, qui développe un parcours d’excellence sportive féminin.

Le sport au Lycée Beaupré

Le lycée polyvalent Beaupré d’Haubourdin est une référence dans le domaine du rugby. Il propose une option rugby pour 26 lycéens et une section sportive rugby préparatoire au haut niveau avec un parcours d’excellence sportive féminin : les filles retenues par la direction technique nationale (DTN), poursuivant leurs études post-bac et figurant sur la liste ministérielle des sportives de haut niveau, y sont accueillies pour un complément d’entraînement indispensable à leur formation sportive. Le lycée accueille en outre dans son centre d’entraînement, tous les jeunes, garçons et filles, issus de toutes les régions de France potentiellement sélectionnables à un niveau régional.

Le temps solaire de ces élèves sportives, athlètes de haut niveau, est organisé de façon à concilier les apprentissages, les temps d’entraînement et les périodes de compétition, en partenariat étroit avec le comité des Flandres de rugby.

Le Pôle Espoir féminin de rugby d’Haubourdin :

2004 : ouverture d’un centre d’entraînement fédéral mixte

2009 : le centre d’entraînement est reconnu section sportive scolaire préparatoire au haut niveau par le rectorat.

2011 : le ministère chargé des Sports labellise la structure féminine Pôle espoir féminin de rugby.

2015- 2016 : le Pôle compte 15 pensionnaires, dont 8 nordistes, toutes listées Espoirs.

Depuis la labellisation de la structure en 2011 par le ministère, l’Etat accompagne financièrement le Pôle, sous forme de crédits de fonctionnement et de vacations allouées à son encadrement. Le Pôle a ainsi bénéficié de près de 56 000 euros au cours des quatre dernières années.

L’accompagnement des sportifs de haut niveau par l’Etat

Le soutien des structures d’entraînement (pôles, clubs, centre de ressources, d'expertise et de performance sportives - CREPS…) et la mise en place de conditions optimales pour aider les sportifs dans la conduite et la réussite de leur double projet sportif et professionnel comptent au nombre des priorités de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale).
 
Au plus près des athlètes qui préparent les Jeux olympiques de 2016 et 2020, elle agit auprès des 300 sportifs de haut niveau de la région pour faciliter leur employabilité et leur insertion professionnelle (conventions avec leurs employeurs pour l’aménagement du temps de travail, aide au montage du projet professionnel…), favoriser les aménagements des cursus de formation (convention cadre avec le rectorat, les universités, les écoles, bourses de formation…). Pour optimiser cet accompagnement, la DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale anime un réseau de partenaires publics, privés et associatifs qui ont la même ambition de soutenir les sportifs.
 
Exemples de dispositifs
 
Des conventions d’insertion professionnelle peuvent être signées entre la DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale, l’employeur, le sportif et la direction technique nationale de la fédération afin d’aménager pour un sportif salarié le temps de travail aux exigences de la pratique intensive. L’employeur s’engage à libérer des plages horaires nécessaires à l’entraînement et aux compétitions du sportif. Ces conventions sont assorties d’une aide de la DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale sous forme de subvention annuelle qui correspond à la prise en charge d’une partie du coût de la mise à disposition par l’employeur. Les aides peuvent être complétées par des dispositions fiscales (mécénat).
 
En partenariat avec le Comité régional olympique et sportif (CROS), la DRJSCSdirection régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale propose un dispositif d’accompagnement des sportifs de haut niveau dans leur parcours de formation sous forme de bourses. L’objectif est de reconnaître ou d’identifier pour chaque sportif les besoins prioritaires qui justifient l’accompagnement et/ou le soutien financier du sportif dans son parcours de formation.
 
Un partenariat a également été engagé avec les universités (Littoral, Artois, Valenciennes, Lille 1 et Lille 2) pour définir des dispositifs d’accueil permettant aux sportifs de haut niveau de concilier au mieux leurs études supérieures et leur préparation sportive. Ainsi, une convention de partenariat a été signée avec chaque université pour permettre aux sportifs inscrits sur listes ministérielles et à ceux inscrits en Pôles espoirs, en Pôles France ou en centre de formation des clubs professionnels, de bénéficier d’un certain nombre de mesures d’accompagnement au cours de leur cursus universitaire : aménagement d’emploi du temps, statut particulier, aménagements des examens, formalisation d’un contrat pédagogique personnalisé pour chaque sportif, aide à la formation...