Actualités

Politique de la ville - La lutte contre les discriminations, un enjeu transversal des contrats de ville

 
 
Politique de la ville - La lutte contre les discriminations, un enjeu transversal des contrats de ville

Sophie Elizéon, préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet du Nord, a participé le vendredi 24 juin 2016 à la table ronde portant sur la lutte contre les discriminations dans le cadre de la journée « égalité et citoyenneté » organisée par l’Institut régional de la ville (IREV).

En articulation avec le déploiement du plan national de formation par le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et destiné aux acteur-rices de terrain de la politique de la ville, de la jeunesse et des sports, la préfecture du Nord a soutenu en 2015 l’IREV pour la mise en place d’un cycle de qualification portant sur la laïcité, les valeurs de la République et la lutte contre les discriminations. Mis en œuvre sur 4 territoires du département du Nord - Roubaix, Maubeuge, Valenciennes et Dunkerque - au premier semestre 2016, le cycle « égalité et citoyenneté » animé par l’IREV a permis la formation de 90 professionnel-les de proximité.

Réaffirmée dans le cadre de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, la politique de la ville rappelle qu’elle s’inscrit dans une logique de retour à une égalité entre les territoires et d’accès aux droits des habitant-es qui y résident. Faisant le constat que les territoires en politique de la ville, en dépit des actions menées depuis plusieurs années, sont marqués par des inégalités persistantes, la loi précise que la politique de la ville concourt notamment « à l’égalité entre les femmes et les hommes, à la politique d’intégration et à la lutte contre les discriminations dont sont victimes les habitant-es des quartiers défavorisés, notamment celles liées au lieu de résidence et à l’origine réelle ou supposée ».

La préfète a rappelé aux 130 participant-es - élu-es, technicien-nes des collectivités locales et représentant-es d’associations - que la lutte contre les discriminations, tout comme l’égalité entre les femmes et les hommes, font partie des enjeux transversaux et structurants des nouveaux contrats de ville. Chaque contrat de ville devra ainsi disposer d’un plan territorial de lutte contre les discriminations à moyen terme. Le représentant du CGET a présenté les outils mis à disposition des collectivités locales pour parvenir à cet objectif.

La table ronde a été l’occasion pour la ville de Dunkerque, la communauté d’agglomération Valenciennes Métropole et la communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre de présenter le diagnostic territorial déjà formalisé sur leur territoire. Ces échanges ont permis d’identifier les leviers essentiels pour la mise en œuvre d’un plan territorial de lutte contre les discriminations : le portage politique, l’association des habitant-es, la mise en réseau des acteur-rices, leur qualification et l’approche intégrée.