Actualités

Grande-Synthe : des résultats encourageants

 
 
Grande-Synthe : des résultats encourageants

Alors que de nouvelles places de mise à l’abri pour les personnes vulnérables ont été créées dans le dunkerquois, en complément de celles ouvertes dans les centres d’accueil et d’orientation au niveau national, Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, rappelle l’évolution de la situation des migrants à Grande-Synthe.

Sur le camp du Basroch, 1 558 personnes sont recensées aujourd’hui, alors que le camp en accueillait encore plus de 2 500 il y a quinze jours.
 
Les maraudes fréquentes des services de l’Etat et de l’office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) ont conduit 232 migrants à demander l’asile ou le retour dans leur pays d’origine, 318 à rejoindre l’un des centres d’accueil et d’orientation (CAO) répartis sur le territoire métropolitain et 227, soit 39 familles et 103 enfants, à bénéficier d’une mise à l’abri dans l’une des 300 places mobilisées.
 
L’Etat continue également sa lutte contre les passeurs : trois ressortissants britanniques, interpellés le 29 janvier dernier, alors qu’ils transportaient plusieurs migrants, ont été jugés en comparution immédiate le 1er février. Ils ont été condamnés à 24 mois de prison ferme avant maintien en détention à la Maison d’arrêt de Longuenesse, peine assortie de trois ans d'interdiction de séjour sur le territoire et de la confiscation de leurs véhicules.