Actualités

Fluvial - Réouverture du canal de la Sambre à l’Oise

 
 
Fluvial - Réouverture du canal de la Sambre à l’Oise

Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, Marc Papinutti, directeur général de l’établissement public Voies navigables de France (VNF), Guy Bricout, vice-président du Conseil départemental du Nord et les présidents des huit intercommunalités, communauté d’agglomération de Maubeuge Val de Sambre, communautés de communes du Pays de Mormal, communauté de communes du Caudrésis-Catésis, communauté de communes de la Thiérache d’Aumale, communauté de communes de la Thiérache du Centre, communauté de communes de la Région de Guise, communauté de communes du Val de l’Oise, communauté de communes des Villes d’Oyse, traversées par la rivière Sambre et le canal de la Sambre à l’Oise ont signé, le 17 décembre 2015, à la halte nautique de Landrecies, le protocole de gestion partagée de l’axe Sambre, fruit du travail mené avec l’Association « Réussir notre Sambre ».

Un partenariat unique et innovant

Le préfet a souligné le caractère unique et innovant de ce projet partenarial, symbole de la future grande région pour lequel les dépenses d’investissement, à hauteur de 12 millions d’euros, ont été inscrites aux contrats de plan Etat – région (CPER) 2015-2020 du Nord – Pas-de-Calais et de Picardie, pour la remise en état des ouvrages : 6 millions d’euros sont à la charge de l'Etat / VNF, 3 millions d’euros du Conseil régional du Nord – Pas-de-Calais, 1,5 million d’euros du Conseil régional de Picardie et 1,5 million d’euros du Département de l'Aisne.
 
La navigation de transit a été interrompue sur l’axe Sambre à hauteur de Vadencourt dans l’Aisne en mars en 2006 pour des raisons de sécurité. Le gouvernement a donné mandat à Voies Navigables de France (VNF) et au préfet coordonnateur de bassin en 2013, pour remettre le projet du canal de la Sambre à l’Oise en marche, et proposer une collaboration partagée à part égale avec les collectivités territoriales.
 
Le 24 octobre 2014, le préfet de région Nord – Pas-de-Calais, coordonnateur de bassin présentait aux huit intercommunalités l'accord des Conseils régionaux du Nord – Pas-de-Calais et de Picardie et du Conseil départemental de l'Aisne pour financer la remise en état des ponts canaux de Vadencourt et de Macquigny et les invitait à prendre en charge une partie des frais d'exploitation au regard des esquisses avancées par VNF.
 
Le 13 février 2015 à l’occasion de l’Assemble Générale de Réussir notre Sambre, les 8 intercommunalités traversées par la rivière Sambre et le canal de la Sambre à l’Oise ont confirmé à VNF leur volonté de s’engager et d’entamer la réflexion sur une clé de répartition des participations attendues.
 
Le 19 juin 2015, VNF et les 8 intercommunalités ont signé un pré-protocole d’accord financier pour l’entretien et l’exploitation de l’axe Sambre, une fois les travaux réalisés. La participation annuelle des collectivités s’élève à 846 000 euros, pour des dépenses d’entretien et d’exploitation estimées à 2,35 millions d’euros.
 
La Sambre canalisée et le canal de la Sambre à l'Oise constituent une voie d'eau fluviale qui relie, de sa jonction avec le canal de Saint-Quentin Travecy à la frontière belge, le bassin parisien au réseau fluvial de la Belgique et des Pays-Bas. Elle traverse les départements du Nord et de l'Aisne.
 
La création en 2012 de l’association « Réussir notre Sambre », qui rassemble les huit intercommunalités traversées par la rivière Sambre et le canal de la Sambre à l’Oise et les 35 communes sur les 116 km du linéaire de l’axe Sambre, a été déterminante pour organiser la mobilisation des territoires.