Actualités

Euro 2016 à Lille - Bilan de la sécurité

 
Euro 2016 à Lille - Bilan de la sécurité

L’Euro de football, 3e événement sportif le plus important au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football s’est déroulé en France du 10 juin au 10 juillet 2016. Le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d’Ascq a accueilli six matchs rassemblant 260 000 spectateurs et la fan zone de Lille, où étaient retransmis les matchs, a permis à 430 000 personnes de vivre cet événement.

Michel Lalande, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, félicite  l’ensemble des services mobilisés pour assurer la sécurité de la compétition : policiers, gendarmes, militaires, agents de sécurité privée, administrations de tous les ministères concernés et agents de la préfecture. Il salue le travail des services de secours, sapeurs-pompiers, médecins et personnels du Samu, secouristes. Il tient à souligner la parfaite coordination entre l’État, l’organisateur de la compétition, Lille Métropole et les villes de Lille, Lezennes et Villeneuve d’Ascq. Il remercie également les autorités et les policiers des nations ayant participé au tournoi pour leur engagement et l’efficacité de leur médiation sur le terrain.
 
La coordination de ces moyens a été assurée, sous son autorité, par le centre opérationnel zonal (COZ) et le centre opérationnel départemental (COD) en préfecture à Lille, en lien avec les postes de commandement (PC) du stade et de la fan zone garantissant la réactivité chaque fois que nécessaire. Y étaient notamment présents des représentants du service de protection civile de la préfecture, des services de sécurité et de secours, des structures de transport collectif, des collectivités territoriales (MEL, Lille, Villeneuve d’Ascq, Lezennes).
 
Les matchs se sont déroulés sans incident notable et les dispositifs de sécurité ont permis le bon déroulement de la compétition. Au plus fort de l’événement, plus de 3 900 personnes, agents de la sécurité publique, des polices municipales, des sociétés de sécurité privée, des services de secours et de santé, étaient en charge de la sécurité des biens et de personnes, contribuant ainsi à sa réussite.
 
Aux cotés des forces de police, les corps de contrôle de l’État se sont mobilisés pour garantir la protection des consommateurs (lutte contre les contrefaçons, les pratiques de revente de billets en ligne ou les offres commerciales trompeuses, les fausses allégations, les défauts d’hygiène, la sécurité sanitaire des aliments…) et lutter contre le travail illégal.
 
État, ville-hôte, organisateur ont partagé un même objectif : que cet Euro 2016 de football soit une réussite en termes de sécurité, qu’il soit un plein succès sportif et festif.

Bilan Euro 2016 chiffré

Ordre public

  • 160 Interpellations dont 

-  62 pour violences volontaires, 27 pour outrage, rébellion ou violences à personne dépositaire de l’autorité publique, 20 pour vente à la sauvette, 19 pour usage ou détention d’artifice, 11 pour infraction à la législation sur les stupéfiants

-  144 suivies de gardes à vue débouchant, à ce jour, sur 12 condamnations à des peines de prison, ferme ou avec sursis.

  • 23 ressortissants étrangers éloignés du territoire
  • 222 mesures de non admission ou de refus d'accès au territoire

Protection des consommateurs

  • Aucune toxi-infection alimentaire collective signalée
  • 228 visites et 188 établissements contrôlés par la direction départementale de la protection des populations (certains établissements ont nécessité un second contrôle pour vérifier la mise en œuvre de mesures correctives) dont 95 ont fait l’objet d’injonctions et 25 d’un suivi contentieux.

Par exemple : retrait de maquillage bleu-blanc-rouge non conforme et dangereux (chez un grand distributeur) ou demande d’installation de lests sur les cages de but mobiles.

Travail illégal

  • Plus de 400 salariés et une centaine d'entreprises contrôlées sur la métropole lilloise, la fans zone de Lille et le stade Pierre-Mauroy et plusieurs procédures ouvertes pour travail illégal et investigations menées pour dissimulation d’heures
  • Des contrôles ciblés sur les sociétés de gardiennage (274 personnes contrôlées, 10 sociétés)

Contrefaçons

  • 400 articles saisis à l'occasion de 12 transactions douanières
  • 546 articles présumés contrefaisants : près d'une centaine d’ores et déjà été reconnus comme tels par les représentants des marques (expertise en cours pour les autres articles)

Débits de boissons

  • 3 arrêtés préfectoraux de fermeture administrative (2 de 15 jours et 1 de 2 jours)
  • 7 avertissements notifiés pour non respect d’un arrêté préfectoral limitant la vente d’alcool

Réglementation des transports de personnes

  • 46 véhicules contrôlés : 16 infractions relevées et 1 avertissement notifié