Actualités

Développement territorial - Signature des actes de cession de l'ancienne base aérienne 103

 
 
Développement territorial - Signature des actes de cession de l'ancienne base aérienne 103

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais, François-Xavier Villain, président de la Communauté d’agglomération de Cambrai et Pierre Georget, président de la communauté de communes Osartis-Marquion ont signé les actes de cession de l’ancienne base aérienne (BA) 103 de Cambrai-Epinoy le mardi 18 avril 2017, en présence de Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France.

Il s’agit là du 3e acte pour la reconversion de l’ex BA 103, le premier ayant concerné les terrains du stand de tir de la Buse et le deuxième, les 181 logements des résidences « Carré de Paille », « Commandant Mouchote » et « Commandant de base ». Cette signature constitue une étape importante pour la renaissance de ce site, qui a marqué de son empreinte le territoire durant 61 années d’existence.
 
L’acte signé avec les collectivités permettra de mettre à disposition les terrains pour le projet e-commerce, E-Valley, base logistique à destination d’entrepôts à usage industriel, de commerce et de bureaux, pouvant accueillir, à terme, environ 1 300 employés.
 
Michel Lalande salue « la mobilisation constante de l’État pour la réussite de ce projet de reconversion dont l’importance est majeure pour les territoires du Cambrésis et de l’Artois et plus largement pour l’ensemble de l'économie régionale ». Il souligne que « les acteurs du territoire ont bénéficié d’un accompagnement, dès la fermeture de la base, afin de compenser les effets de la fermeture de la base aérienne puis, dans un second temps, afin de construire un projet de développement économique ».
 
Pour Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais, « cette signature est le résultat d’un travail partenarial qui permettra une reconversion ambitieuse du site de l’ancienne base aérienne par le développement d’un projet économique structurant générateur d’emplois. L’État demeure mobilisé aux côtés des collectivités et du porteur de projet afin de concrétiser cette reconversion en parfaite synergie avec les futurs aménagements du Canal Seine-Nord Europe ».
 
Alors que le contrat de redynamisation de site de défense (CRSD), signé en 2011, prévoyait un soutien financier de l’État de près 12 millions d’euros, ce sont au final plus de 22 millions d’euros qui ont été engagés. Le CRSD a permis le maintien de 1 120 emplois et la création de 2 300 emplois. Les participations du conseil régional, des conseils départementaux du Nord et du Pas-de-Calais, des intercommunalités, de Cambrésis développement économique et Initiative Cambrésis ont permis de porter le niveau d’investissement à près de 40 millions d’euros.