Actualités

Courage et dévouement – Le préfet salue deux actions exemplaires de secours

 
Courage et dévouement – Le préfet salue deux actions exemplaires de secours

Virginie Klés, sous-préfète d’Avesnes-sur-Helpe, et Henri Jean, sous-préfet de Dunkerque, ont tous deux remis la semaine dernière des lettres de félicitations pour acte de courage et de dévouement.

Adam Hayfa, jeune garçon de 12 ans, a reçu le 26 juin une lettre de félicitations des mains de Virginie Klés, sous-préfète d’Avesnes-sur-Helpe, pour avoir porté secours à un homme de 36 ans faisant une crise d’épilepsie.
 
Ce jeune collégien qui suit une formation à la caserne de pompiers de Maubeuge, ainsi qu'une formation aux premiers secours au sein de son établissement, a su adopter les bons réflexes et rester calme face à la situation. Après avoir placé le jeune homme en « position latérale de sécurité » pour éviter qu’il n’étouffe, il a prévenu les secours et positionné un triangle de signalisation une centaine de mètres plus haut afin de faciliter l’intervention des pompiers.
 

sp_dunkerque_acte de courage et dévouement M. Daulé 29 juin 2015

Quentin Daulé, jeune Gravelinois, a également reçu, le 29 juin dernier, une lettre de félicitations pour acte de courage et de dévouement de la part de Henri Jean, sous-préfet de Dunkerque. Il a porté secours à des fonctionnaires de police, aspergés d’essence par l’individu qu’ils venaient d'interpeller pour un incendie de voiture et qui a n’a pas hésité à allumer le feu avec un briquet.
 
L’intervention rapide de Quentin Daulé, qui est parvenu à éteindre les flammes grâce à du sable, a permis de limiter les blessures des policiers, qui ont tenu à être présents pour l’occasion.

 
 
 Les récompenses pour acte de courage et de dévouement
 
Le critère à retenir pour l'octroi de la médaille pour actes de courage et de dévouement est la notion de risque certain encouru par le sauveteur à l'occasion d'un acte précis méritoire.
 
Cette décoration comporte 7 classes de récompenses allant de la lettre de félicitations attribuée pour un premier fait de sauvetage à la médaille d’or selon la grandeur des risques encourus par le sauveteur ; la médaille d’or n’étant généralement octroyée qu’à titre posthume.