Actualités

Cérémonie - Centenaire de l’office des pupilles de la Nation

 
 
Cérémonie - Centenaire de l’office des pupilles de la Nation

L’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) fête le centenaire de l’office des Pupilles de la nation. À cette occasion, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord a convié, le mercredi 6 décembre 2017, 8 pupilles de la Nation du département ainsi que 6 récipiendaires de la croix du combattant accompagnés de leurs proches, en présence de Thierry Coqueblin, gouverneur militaire de Lille, de représentants du conseil départemental et d'associations « Fils des tués » et « Orphelins de résistants » et d’agents de l’ONACVG.

Le préfet a souhaité partager avec eux un moment convivial en préfecture, "la maison de la République, qui [les] a adoptés, et qui [les] accompagnera encore tout au long de [leur] vie".

Après une visite de la préfecture, Michel Lalande et Thierry Coqueblin ont remis des médailles du centenaire de l’office et de remise de croix du combattant. Ces décorations marquent l’appartenance du monde combattant et des pupilles de la nation au sein d’une même institution, celle de l’ONACVG. C’est également l’occasion de reconnaître l’engagement des soldats notamment en cette période où la France est présente sur les théâtres extérieurs.

En effet, en 1917, la représentation nationale adoptait une loi instituant « les pupilles de la Nation » en reconnaissant par là le prix de l’engagement de celles et ceux qui avaient combattu pour que vive la Nation et perdurent ses valeurs. Pour rappel, le terme de pupille de la nation désigne une personne mineure ou un orphelin de moins de 21 ans qui bénéficie d'aides et de subventions versées par l’ONACVG dont une des missions les plus emblématiques est l’accompagnement des pupilles tout au long de leur vie.

L’importance de ce statut, a été rappelé par le président de la République, le 14 juillet 2017, par la mise à l’honneur des pupilles invités pour assister au défilé militaire. Le 11 novembre 2017, il a témoigné son attachement à ce statut qui conserve aujourd’hui toute son actualité du fait des opérations extérieures et des actes de terrorisme.