Actualités

Braderie de Lille - Les services de l'Etat mobilisés

 
 
Braderie de Lille - Les services de l'Etat mobilisés

Michel Lalande, préfet du Nord, et Martine Aubry, maire de Lille, ont présenté ce jeudi 30 août les mesures de sécurité déployées à l’occasion de la braderie de Lille des 1 et 2 septembre.

Les services de l’État et la mairie ont travaillé conjointement pour offrir un haut niveau de sécurité aux visiteurs de la braderie, événement qui doit rester une fête. Dans le prolongement du dispositif mis en place en 2017, l’organisation de la braderie de Lille vise à deux objectifs : rendre à cet événement son caractère populaire et garantir la sécurité de tous au-delà du seul périmètre délimité.

À cet effet, quatre mesures fondamentales ont été arrêtées en 2017 lors de la première édition de la braderie dans sa nouvelle formule :

- réduire le périmètre de la braderie pour un meilleur contrôle des accès et une meilleure fluidité ;

- spécialiser les espaces par type d’activité ;

- organiser un contrôle en profondeur des flux susceptibles de converger vers la braderie : aux frontières, aux péages autoroutiers, ainsi que sur les axes routiers secondaires, ferroviaires, aériens et fluviaux ;

- mettre en place un dispositif de sécurité qui assure une présence de proximité, tout en s’appuyant sur des moyens de lutte anti-terroriste.

La Braderie 2017 a été un grand succès qui s’est déroulé sans incident grâce à la mobilisation de l’ensemble des services : plus de 3 000 agents des services de l’État - policiers, gendarmes, douaniers, militaires, agents de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations), de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et de la préfecture - 600 agents des services de secours aux personnes, Samu, sapeurs-pompiers et secouristes (Croix Rouge, Croix Blanche, ADPC 59, UNASS Nord de France, FFSS) ont travaillé en lien avec les services de la mairie de Lille, de la Métropole Européenne de Lille, les différents opérateurs de transports (SNCF, Transpole…) et les sociétés privées de sécurité.

Cette année, l’organisation de la Braderie sera calquée sur l’édition précédente tant en termes d’organisation que de dispositif de sécurité.

Néanmoins des pistes de progrès ont été identifiées et misee en œuvre cette année et notamment l’intégration de la rue Gambetta dans le périmètre

Un point de vigilance renforcé a également été acté pour une meilleure prise en compte des secteurs festifs :

  •  situés rue Masséna, Solférino et place Louise de Bettignies
  •  fermeture de ces voiries à la circulation dès le vendredi soir 19h

Garantir la sécurité à la périphérie, à proximité du périmètre de sécurité et au sein de la braderie

Dans un contexte marqué par la menace terroriste, la mobilisation des forces de l’ordre est totale : police et gendarmerie nationales, militaires de l’opération Sentinelle, douaniers, policiers spécialisés d’intervention, moyens aériens, équestres et nautiques.

Au-delà de la sécurité publique, le dispositif couvre, par ailleurs, l’ensemble des champs de la sécurité : sécurité civile, protection des consommateurs et lutte contre la fraude. Il permet de garantir le bon déroulement des festivités liées à la braderie et des manifestations annexes telles que la foire aux manèges. Dès le vendredi après-midi jusqu’au dimanche soir, plus de 4 000 agents relevant de l’État et des collectivités seront mobilisés pour la réussite de cette grande fête populaire, dont 3 000 agents de l’État et 646 agents municipaux, aux côtés des services de secours aux personnes et en lien avec les services de la Métropole européenne de Lille (MEL) et les opérateurs de transports.

Sous l’autorité du préfet, le centre opérationnel départemental (COD), activé en préfecture du Nord, coordonnera les dispositifs de sécurité et de secours dès le vendredi 31 août à 16h00 jusque dans la nuit de dimanche à lundi. La mairie de Lille, la police (sécurité publique et CRS), la gendarmerie, le Sdis, le Samu, les associations de secourisme (Croix-Rouge, Croix Blanche, ADPC 59, UNASS Nord de France, FFSS) et la Métropole européenne de Lille (MEL) y participeront.

Le préfet et la maire soulignent l’importance à accorder aux consignes de sécurité, en particulier au strict respect des axes rouges, interdits aux activités de braderie, garantissant l’accès des secours en cas de besoin, en tout point de la ville. De plus, ils rappellent que la revente illicite d’emplacements, la consommation excessive d’alcool ou de produits alimentaires douteux, ou encore la vente ou l’achat de contrefaçons exposent à des poursuites.

Retrouvez ci-dessous :

> le détail du dispositif de sécurité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb

Pour suivre l’actualité de la braderie de Lille en direct, abonnez-vous aux comptes suivants :

- twitter : @prefet59/ @lillefrance

- facebook : préfet de la région Hauts-de-France et du Nord/ ville de Lille