Actualités

Agriculture - Le préfet rencontre des exploitants agricoles

 
Agriculture - Le préfet rencontre des exploitants agricoles

Michel Lalande, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, s’est rendu, le 2 août 2016, dans des exploitations agricoles à l’invitation de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles et des Jeunes agriculteurs Hauts-de-France.

Il est ainsi allé à la rencontre d’une famille d’exploitants agricoles à Quesnoy-sur-Deûle, à l’activité diversifiée, reposant à la fois sur une production végétale et arboricole, et sur une production laitière.
 
Le préfet s’est par ailleurs rendu dans une unité de production et de commercialisation de bio gaz, d’électricité et de chaleur par méthanisation implantée à Renescure et a visité une société agroalimentaire utilisant pour sa production l’eau chaude en provenance de cette unité de méthanisation. Il s’agit d’un bel exemple d’économie circulaire dans lequel l’exploitation des déchets organiques permet de produire de la richesse, tout en diminuant leur impact environnemental.
 
A l’occasion de ce déplacement, le préfet a annoncé qu’il a pris, le 1er août, un arrêté portant reconnaissance de situation de force majeure. La force majeure pourra ainsi être invoquée par les agriculteurs en difficulté dans toutes les communes du département du Nord pour bénéficier des mesures du plan de soutien à la grande culture annoncé par le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.
 
Face à un contexte climatique et économique particulièrement défavorable (intempéries, rendements à la baisse, prix à la baisse du fait d’une prévision de récolte mondiale des céréales à des niveaux historiquement élevés et à des stocks importants), ce plan d’aide permettra d’alléger la trésorerie des producteurs en difficulté et de leur donner les moyens nécessaires à la relance d’un nouveau cycle de production.
 
Michel Lalande a rappelé l’entière mobilisation des services de l’Etat face à la situation dégradée que connaissent les exploitants agricoles.
 
Il a salué le dynamisme et la motivation des jeunes qui font le choix de s’installer et de reprendre une exploitation dans le Nord malgré les difficultés.
 
Avec 7 000 chefs d’exploitation appelés à organiser leur succession dans les 10 ans à venir, sur 13 000 exploitations dans le Nord, l’agriculture départementale fait face à un enjeu majeur que les services de l’Etat accompagnent au quotidien.