Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)

 
Missions de la DRAC - visuel

© DRAC Hauts-de-France

La DRAC est chargée de la mise en œuvre en région des priorités définies par le ministre de la Culture et de la Communication

Les missions de la DRAC

La DRAC est chargée de conduire la politique culturelle de l'État dans la région et les départements qui la composent, notamment dans les domaines de la connaissance, de la conservation et de la valorisation du patrimoine, de la promotion de l'architecture, du soutien à la création et à la diffusion artistique dans toutes leurs composantes, du développement du livre et de la lecture, de l'éducation artistique et culturelle et de la transmission des savoirs, de la promotion de la diversité culturelle et de l'élargissement des publics, du développement de l'économie de la culture et des industries culturelles, de la promotion de la langue française et des langues de France. 

Elle participe à l'aménagement du territoire, aux politiques du développement durable et de la cohésion sociale ainsi qu'à l'évaluation des politiques publiques. Elle contribue à la recherche scientifique dans les matières relevant de ses compétences. Elle concourt à la diffusion des données publiques relatives à la culture. Elle veille à l'application de la réglementation et met en œuvre le contrôle scientifique et technique dans les domaines susmentionnés en liaison avec les autres services compétents du ministère chargé de la culture.

Elle assure la conduite des actions de l'État, développe la coopération avec les collectivités territoriales à qui elle peut apporter, en tant que de besoin, son appui technique.

Elle veille à la cohérence de l'action menée dans son ressort par les services à compétences nationale du ministère chargé de la culture et les établissements publics relevant de ce ministère.

Dans le champ des patrimoines :
> elle met en œuvre la réglementation relative au patrimoine monumental, à l’archéologie, aux musées, aux archives et à l’architecture ;
> elle contribue, en collaboration avec les autres services déconcentrés de l’Etat, à l’application des réglementations concernant l’urbanisme et les paysages ;
> elle soutient la protection, la conservation, la restauration et la valorisation du patrimoine (monumental, mobilier, archéologique, linguistique, écrit, cinématographique, mémoriel) et des collections des musées et des archives ;
> elle promeut la qualité architecturale et paysagère des constructions et la prise en compte des objectifs du développement durable.

Dans le champ de la création artistique et des industries culturelles :
> elle met en œuvre la réglementation et assure la diffusion des informations relatives à la législation sociale applicable aux emplois culturels ;
> elle soutient la création, la production et la diffusion artistique dans les domaines du spectacle vivant, des arts plastiques, de la littérature et du cinéma en accompagnant les équipes et les établissements culturels de production et de diffusion ;
> elle apporte aide et conseil aux entreprises culturelles, en accompagnant notamment des actions de modernisation (librairies, maisons d’édition, cinémas en lien direct avec le CNC) et en encourageant le développement du mécénat culturel.

Dans le champ de la démocratisation culturelle :
> elle apporte un soutien aux établissements d’enseignement supérieur du spectacle vivant et des arts plastiques ainsi qu’aux établissements d’enseignements spécialisés ;
> elle développe une politique active d’éducation artistique et culturelle en lien avec les directions des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) et la direction académique des services de l’éducation nationale (DASEN) ;
> elle soutient des actions de promotion de la diversité culturelle et facilite l’accès à la culture pour chacun (dispositifs culture à l’hôpital, culture en prison et culture-handicap, numérisation des ressources culturelles) ;
> elle veille à l’aménagement culturel du territoire et à l’élargissement des publics à travers l’élaboration de partenariats avec les collectivités (région, départements, communes) et leurs groupements.

L'organisation de la DRAC

Service déconcentré du ministère de la culture et de la communication, la DRAC pilote, sous l'autorité du préfet de région, la politique culturelle définie par le gouvernement. Elle intervient, au niveau départemental, pour le compte du préfet de département avec l’appui de ses unités territoriales (UT).

Elle contribue notamment à la protection, à l'étude et à la mise en valeur du patrimoine artistique et culturel, grâce aux services territoriaux de l'architecture et du patrimoine (STAP), qui la représentent dans chaque département pour les questions d'architecture et d'urbanisme.

La direction appuyée par un secrétariat général et des services transversaux, coordonne une équipe de conseillers sectoriels et des services patrimoniaux qui s’organisent autour de trois grandes missions :

- la protection et la valorisation du patrimoine,
- le soutien à la création artistique et aux industries culturelles
- et la démocratisation culturelle.

La direction veille à la cohérence d’une politique globale en région, notamment en ce qui concerne l’aménagement du territoire, en consolidant le maillage des équipements culturels. Elle agit en liaison étroite avec les collectivités territoriales.

> Visualiser l'organigramme de la DRAC Hauts-de-France - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,43 Mb

Site internet

Retrouvez toutes les informations sur le site de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Hauts-de-France