La politique locale de sécurité routière

Le document général d’orientation (DGO) de sécurité routière

 
 

Le document général d’orientation (DGO) de sécurité routière a pour objet d’élaborer une politique départementale de sécurité routière conjointe à l’Etat et aux principales collectivités gestionnaires de voirie par l’analyse préalable d’enjeux sur le territoire ainsi que la définition et l’affichage d’axes prioritaires de travail à mettre en oeuvre pendant 5 années pour faire reculer l’insécurité routière.

Il constitue l’outil de programmation et de mobilisation de ces acteurs locaux (services de l’Etat, collectivités, professionnels, associations…).

Dominique Bur, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, préfet du Nord, et Patrick Kanner, président du Conseil général, ont signé le 15 avril 2013 le DGO 2013 – 2017 aux côtés de Bernard Debreu, premier vice-président de Lille Métropole, de Georges Flamengt, secrétaire général de l’association des maires du Nord, de Philippe Waghemacker, vice-président de la communauté urbaine de Dunkerque (CUD), de Marcel Beaussart, représentant de l’agglomération Maubeuge Val de Sambre, de Bertrand Chaillet, substitut général, de Daniel Lenoir, directeur général de l’ARS, de Christian Wassenberg, directeur académique des services de l’éducation nationale du Nord, et de Laurent Huglo, représentant du directeur général de la caisse d'assurance retraite et de santé au travail (CARSAT).

Une démarche concertée et intense, s’appuyant sur les résultats de 7 groupes de travail, a permis l’identification de 4 enjeux à l’échelon national et déclinés localement qui sont l’alcool, la vitesse, les jeunes et les deux-roues motorisés et 3 à l’échelon départemental qui sont les usagers vulnérables (piétons, cyclistes), le risque routier professionnel et les distracteurs (téléphone portable, vidéo embraquée). Pour y répondre, le DGO formule des propositions d'actions complémentaires et cohérentes utilisant les différents modes d'interventions possibles telles que la sensibilisation, l’éducation, la formation, le contrôle-sanction et les actions sur les infrastructures.

Sur les cinq années du précédent DGO, le nombre d’accidents corporels dans le département a diminué de plus d’un quart, bien plus que la moyenne nationale, grâce à la mobilisation de l'ensemble des acteurs locaux de la sécurité routière, tant en matière de prévention que de répression.

> Consultez le document général d'orientation (DGO) de sécurité routière 2013 - 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,81 Mb

> Synthèse du document général d'orientation (DGO) de sécurité routière 2013 - 2017 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb

> Bilan du document général d'orientation (DGO) de sécurité routière 2008 - 2012 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,01 Mb