Solidarité, hébergement, logement, politique de la ville et rénovation urbaine

Solidarité - Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, en visite sur le thème de l’inclusion sociale et numérique

 
 
Solidarité - Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, en visite à Roubaix et à Lille

Ce lundi 9 avril, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s’est rendue à la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) de Roubaix sur la thématique de l’inclusion sociale et numérique puis au Planning Familial de Lille.

Après la présentation de la CAF de Roubaix par Luc Grard, directeur général, elle a pu visiter l’espace d’accueil qui tend à développer une prise en charge personnalisée au plus près des besoins de l’allocataire.

Plusieurs innovations dans la relation à l’usager lui ont ensuite été exposées. En effet, pour concrétiser l’avantage des téléprocédures, un conseil allocataire lui a tout d’abord présenté le circuit d’un dossier papier et d’un dossier en télé-procédure au sein d’un plateau de production.

Puis, la présence de la CAF sur l’ensemble des réseaux sociaux et les formations internes et externes dispensées dans ce cadre ont été décrites.

Avec les centres sociaux connectés, elle a enfin évoqué les procédures innovantes pour lutter contre la fracture numérique telles que l’aide aux démarches en ligne.

En effet, depuis 2015, la CAF s’est engagée dans une démarche innovante « connectée et solidaire ». En chiffres, la CAF gère 576 884 allocataires au niveau national auxquels elle verse 3,9 milliards d’euros annuels dans les domaines de l’aide aux familles, du logement mais également de l’insertion sociale et professionnelle. Le département du Nord, du fait de ses particularités socio-économiques, recense un grand nombre d’allocataires (18 % de nordistes vivent sous le seuil de pauvreté soit 4,4 points de plus que la moyenne nationale).

La CAF a ainsi développé, dans le cadre d’un plan stratégique, une offre de services et de téléservices pour favoriser l’accès aux droits et simplifier le parcours de l’usager. Entre 2016 et 2017, le taux de télédéclarations des demandes d’aides au logement est ainsi passé de 56 % à 68 %. Elle développe parallèlement un réseau de partenaires de proximité tels que les centres sociaux ou les Maisons de Services Au Public (MSAP) pour faciliter l’inclusion numérique des allocataires.

Le développement de la gestion dématérialisée des dossiers prend la forme de modes de contacts diversifiés. Elle dispose ainsi de comptes Twitter, Facebook et de tchats pour échanger avec le public. Elle s’investit également dans la prévention des risques numériques avec le dispositif « Les Promeneurs du Net » pour entrer en relation avec les jeunes, assurer une présence éducative sur le net et prévenir d’éventuelles dérives.

À la suite de cette première séquence, la ministre a souhaité visiter les locaux du Planning Familial de Lille. Cette structure milite pour le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, à l'égalité femmes - hommes. 
Elle a aussi vocation à lutter contre les discriminations et toutes formes de violences sexistes et sexuelles.

Agnès Buzyn a ainsi pu s’entretenir avec un groupe de femmes de l’espace Santé sur le thème de la santé sexuelle avant de rencontrer les équipes du Planning familial.