Grippe aviaire A (H7N9) en Chine : les recommandations aux voyageurs

 

Alors que les autorités sanitaires chinoises ont confirmé, le 3 avril 2013, 9 cas humains de grippe aviaire de type A (H7N9), le ministère des affaires étrangères publie un certain nombre de recommandations à l’adresse des Français présents en Chine.

La grippe aviaire est une maladie virale animale (volailles, porcs) exceptionnellement transmissible de l’animal à l’homme. Des mesures d’hygiène classiques sont recommandées pour limiter les risques de transmission :
> proscrire tout contact direct avec les volailles, oiseaux sauvages et porcs vivants, notamment sur les marchés,
> éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs,
 > se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un soluté hydro-alcoolique et systématiquement s’il y a eu contact avec des animaux ou des oeufs.

L’Organisation mondiale de la santé a indiqué, lundi 8 avril 2013, qu’il n’existe aucun signe d’une transmission d’homme à homme de la souche H7N9 de la grippe aviaire en Chine. Pour sa part, l’Institut de veille sanitaire (INVS) considère que le risque de propagation du virus en Europe est faible. L’entrée sur le territoire français de certains patients en provenance de Chine ne peut toutefois pas être exclue. La surveillance doit donc être renforcée pour rechercher une grippe A (H7N9) chez les personnes présentant des signes cliniques d’infection respiratoire aiguë grave.

Pour en savoir plus
>Conseils aux voyageurs - Chine : cas de grippe aviaire Ministère des affaires étrangères
> Cas d’infection humaine par le virus grippal A (H7N9) en Chine Organisation mondiale de la santé (OMS)
> Surveillance des infections liées au nouveau virus aviaire A (H7N9) Institut de veille sanitaire (INVS)
> Infections respiratoires Institut de veille sanitaire (INVS)