Jeunesse, sports et vie associative

Éducation – La prévention de l’illettrisme chez les plus jeunes

 
 
Lutte contre l'illétrisme

La lutte contre l’illettrisme est une mission peu connue de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale). Pourtant, le Nord est un département surreprésenté en termes de personnes connaissant des difficultés graves ou importantes face aux fondamentaux de l’écrit. La DDCSdirection départementale de la cohésion sociale prévient ce phénomène en mettant à disposition des professionnels de l’enfance des outils et des formations adaptés.

La prévention de l’illettrisme est un des axes prioritaires de la DDCS en matière de politiques éducatives. On parle d’illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées en France, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante.

En France, 2,5 millions de personnes souffrent d’illettrisme. Selon l’Insee, 13 % des personnes âgées de 18 à 65 ans dans la région Nord - Pas-de-Calais connaissent des difficultés graves ou importantes face aux fondamentaux de l’écrit.

Prévenir l'illettrisme en agissant dès la petite enfance

C’est une situation qu’il faut tenter de prévenir le plus possible car l’illettrisme prend souvent racine dès l’enfance, et même dès la petite enfance. Dans le département du Nord, l’action de la DDCS à travers sa Mission jeunesse sport et vie associative (MJSVA) vise à prévenir l’illettrisme en agissant directement auprès des enfants et des jeunes.

Pour les tout-petits, il est important de les familiariser avec les livres, à l’âge de l’apprentissage de la lecture pour que les enfants réussissent cette première phase d’acquisition, qu’ils se sentent en confiance et progressent ensuite régulièrement. L'objectif est également que les familles puissent mieux les accompagner tout au long de leur scolarité et éviter les décrochages ou aider les adolescents en difficulté à renouer avec l’écrit. Il s’agit d’offrir aux jeunes une nouvelle chance d’accéder à la pratique de la lecture, de l’écriture et du calcul, condition d’une insertion professionnelle réussie.

Former les intervenants et leur mettre à disposition des outils adaptés

Cette prévention de l’illettrisme se traduit concrètement à la DDCS par une politique de formation des intervenants auprès du milieu de l’enfance qui l'amène à proposer 10 stages à l’année, soit 600 journées stagiaires.

Ces formations sont très attendues par les associations et les collectivités locales. Elles permettent aux animateurs, bénévoles et médiateurs du livre d’explorer toutes les voies d’accès au livre et à la lecture dans les temps péri et extra scolaires des enfants et des jeunes. Les activités développées par la suite peuvent prendre diverses formes dont la lecture en sons, le théâtre de papier, la création d’un journal mural, les écritures numériques….

Pour accompagner les formations, des outils pédagogiques sont fournis : 18 malles comportant livres, jeux, matériel et fichier d’animation ont été créés. Ils sont mis à disposition des associations et des communes et invitent à plonger dans les livres à travers des thèmes variés : Voyage en Europe, Explorateurs du livre, Toi et l’autre ou encore Bibliathlète.

Découvrez les outils de lecture mis à disposition par la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale du Nord :

Dans le Nord, une dynamique au tour du livre

Des propositions ciblées montrent bien à quel point le Nord est porteur d’une dynamique autour du livre de jeunesse. Cette année, le Musée Zinzin a rassemblé plus de 2 000 enfants et jeunes. Avec leurs animateurs, ils ont exploré, une fois encore, le monde foisonnant de la littérature de jeunesse en participant à une exposition, musée insolite présentant leurs créations autour du thème des collections particulières, chambres des merveilles et autres cabinets de curiosités.

Dans le même but, la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale a soutenu la réalisation du film « Passeurs de livres et d’histoires » qui donne la parole à tous ces médiateurs qui provoquent et partagent des situations de lecture les plus conviviales possibles pour susciter la curiosité, l’émotion, la surprise, le désir d’aller vers les livres, et permet de comprendre comment se construit au fil du temps une dynamique départementale pour aider les lecteurs à poursuivre leur parcours.