Jeunesse, sports et vie associative

EURO 2016 - Des mesures complémentaires de sécurité

 
 
EURO 2016 - Des mesures complémentaires de sécurité

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, Jacques Lambert, président de la SAS Euro 2016, Alain Juppé, président du Club des sites hôtes de l’Euro 2016 et Victoriano Melero, représentant Noël Le Graët pour la Fédération française de football, se sont réunis, le 24 novembre 2015, pour évoquer la question de la sécurité de l’Euro 2016, en particulier dans et aux abords des stades, mais aussi dans les Fan zones.

Beaucoup a été fait depuis deux ans déjà, en étroite collaboration entre toutes les parties prenantes de l’organisation, sur la sécurisation des stades et des Fan zones. Ce travail avait déjà anticipé un renforcement de la menace terroriste, avec des dispositifs évolutifs et réactifs. Au regard du contexte actuel, des mesures complémentaires s’imposent néanmoins. Elles ont été décidées d’un commun accord entre tous les partenaires de l’Euro 2016.

 Bernard Cazeneuve, Patrick Kanner et Thierry Braillard soulignent en particulier l’adoption de trois décisions importantes :
 - Tirer tous les enseignements des incidents au Stade de France pour renforcer la sécurité dans les stades ; ce sera notamment le cas en matière de vidéo protection, avec l’appui de l’État qui pourra participer au financement via le fonds interministériel de prévention de la délinquance qui a été augmenté ;
 - Tout faire pour maintenir l’organisation de Fans-zones dans les 10 villes hôtes, sous réserve qu’elles se conforment strictement au cahier des charges fixé par le Gouvernement. Ce cahier des charges sera en outre complété, notamment sur les contrôles d’accès et la vidéo protection. Dans le cas contraire, les Fan zones ne pourront accueillir du public ;
 - Encadrer très strictement les rassemblements ou écrans géants hors des Fans-zones, dans les villes hôtes et partout en France. Ils ne seront possibles que dans des lieux fermés, stades, gymnases, etc. et sous réserve qu’ils respectent des prescriptions de sécurité établies dans les prochaines semaines, en lien avec les élus et les organisateurs.

Pour en savoir plus sur l'EURO 2016, cliquez ici