Économie - Lancement du dispositif « emplois francs » annoncé par le Président de la République

 
 
Économie- Lancement du dispositif « emplois francs » annoncé par le Président de la République

Ce mercredi 21 mars 2018, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord et Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille (MEL), ont lancé officiellement le dispositif des emplois francs sur le territoire défini pour l’expérimentation.

Le conseil régional et le conseil départemental, les représentants d’une quarantaine d’entreprises, les députés et les représentants des institutions économiques se sont également mobilisés sur ce temps fort.

Annoncé par le Président de la République lors de son discours sur la Politique de la ville prononcé à Tourcoing le 14 novembre 2017, ce dispositif vise à lutter contre le chômage et les discriminations à l’embauche dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville.

La MEL, pilote du contrat de ville, est l’un des 7 territoires expérimentaux retenus par le Gouvernement avant la généralisation du dispositif programmée d’ici 2020. Elle recense, en effet, sur son territoire : 26 quartiers prioritaires de la Politique de la ville peuplés de 210 000 habitants dont 35 000 sont à la recherche d’un emploi.

L’objectif est d’apporter une aide à l’embauche des demandeurs d’emploi résidant dans les quartiers prioritaires , quel que soit leur âge, quel que soit leur niveau de diplôme.

En rétablissant l’égalité devant l’emploi, ce dispositif vise également à contribuer au développement des territoires les plus en difficulté en complément des dispositifs de formation et d’accompagnement qui sont développés par ailleurs comme la formation des personnes peu qualifiées à travers le plan investissement compétences, les formations en alternance ou l’apprentissage ou encore le parrainage qui vise à faciliter les contacts avec les employeurs.

Concrètement, tout employeur qui embauche, entre le 1er avril 2018 et le 31 décembre 2019, en CDD de 6 mois et plus tout demandeur d’emploi résidant en quartier prioritaire recevra une aide de 2500 euros par an pendant 2 ans et de 5000 euros par an pendant 3 ans pour la signature d’un CDI.

Damien Castelain, président de la MEL, s’est félicité du fait qu’elle soit éligible à ce dispositif car « nous sommes dans une géographie des solutions et non plus des quartiers ». Il a fixé comme objectif la signature de 1000 emplois francs d’ici 2019.

Michel Lalande a également rappelé l’importance de « lutter contre les inégalités territoriales pour que les indicateurs, qui sont au vert dans le département, puissent bénéficier à l’ensemble de la population ». Les emplois francs sont un levier supplémentaire pour faciliter l’insertion durable des résidents des quartiers prioritaires.

Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances, a également remercié l’ensemble des acteurs qui ont contribué et continueront de porter le projet tels que les conseils citoyens qui « seront les relais du dispositif dans les quartiers » et Pôle Emploi qui sera l’intermédiaire entre les demandeurs d’emploi et les entreprises.

Ce sont ensuite 25 entreprises telles que Kiabi, Auchan, Mondial Relay, Renault ou Norauto...qui ont signé l’engagement de principe de participation au dispositif « emplois francs ». La journée de lancement s'est achevée par la signature des 10 premiers contrats entre les entreprises et les embauchés.

Pour en savoir plus:

> DP emploi franc - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,59 Mb