Violences faites aux femmes : les services de l’Etat mobilisés

 
Visuel violences faites aux femmes

A l’occasion du 25 novembre, journée internationale de l’élimination des violences à l’égard des femmes, Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, préfet du Nord,  a souligné la mobilisation des services de l’Etat pour améliorer le recueil d’information, former et sensibiliser les services de police et de gendarmerie, les personnels de santé et les travailleurs afin de détecter et accompagner les femmes subissant ces violences, mais aussi, pour accueillir et accompagner les femmes victimes dans l’ensemble du département.

En effet, le département du Nord est l’un des plus touchés de France par les violences faites aux femmes. Si ces statistiques sont à analyser au regard de l’importante population du département, le plus peuplé de France, elles montrent aussi une action de l’Etat efficace permettant la révélation de ces faits. Néanmoins, elles restent un indicateur inadmissible des rapports entre les hommes et les femmes que l’on doit combattre.

Dans le Nord, l’action publique est désormais confortée dans les zones urbaines du département. Cette année, les services de l’Etat ont privilégié la mise en place de réseaux dans les zones rurales du département pour apporter des réponses efficaces aux victimes en situation d’isolement.

Au-delà de la mise en œuvre du 4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes 2014-2016, il s’agit, dans le Nord, de ne laisser aucune violence déclarée sans réponse, de protéger efficacement les victimes et de mobiliser l’ensemble de la société. La loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a inscrit la protection des femmes contre toutes les violences avec le renforcement du dispositif d’ordonnance de protection. Mais les effets du 4e plan interministériel pour lutter contre ces violences ne peuvent être effectifs sans le concours de tous : Etat, collectivités locales, associations, entreprises, acteurs de santé et de justice.

La délégation départementale aux droits des femmes coordonne cette action départementale et met à disposition des outils d’information pour aider les femmes victimes de violences dans leurs démarches ainsi que l’ensemble des professionnels susceptibles de les recevoir (travailleurs sociaux, policiers, gendarmes, personnels de santé, avocats…). Un livret d'information rappelant les démarches à suivre et mentionnant les coordonnées des structures dédiées à l’accompagnement des femmes victimes de violences, dans chacun des 6 arrondissements du Nord, est en ligne. 

Pour en savoir plus consultez

> le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,06 Mb