Cérémonies et déplacements officiels

Solidarité - Visite de Sophie Cluzel sur le thème du handicap à l’occasion du 58e congrès de l’UNAPEI

 
 
Solidarités - Déplacement de Sophie Cluzel sur le thème du handicap

Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, accompagnée de Thierry Mailles, secrétaire général adjoint de la préfecture du Nord, s’est rendue à Lille, le vendredi 1er juin 2018 à l’occasion du 58e congrès de l’UNAPEI, fédération française de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées et de leurs familles. Cette fédération représente aujourd’hui 400 établissements, 12 000 agents et 22 000 personnes accompagnées.

Elle a tenu à rappeler, durant son allocution, que « la société doit être inclusive et pleinement égalitaire en replaçant le handicap au cœur de notre action ». Elle a ensuite évoqué le Plan Autisme présenté le 6 avril après 9 mois de préparation et qui a vocation à développer la recherche sur l’Autisme et à lutter contre la rupture de prise en charge des personnes atteintes. Ce plan comporte 5 engagements majeurs, dont la promesse d’une recherche plus performante, l’amélioration de la formation initiale et continue, la mise en place de parcours de soins fluides et la pleine intégration sociale des personnes autistes, de la scolarisation au monde professionnel.

Dans le cadre de ce déplacement, la ministre a également inauguré le foyer d’hébergement du Tournesol de l’association l’Arche Lille Métropole. Créée en 1983, la communauté de l’Arche a ouvert son premier foyer. Aujourd’hui, située à Wambrechies et à Quesnoy-sur-Deûle, elle accueille une trentaine de personnes handicapées mentales. Le foyer inauguré a vocation à faciliter l’apprentissage de l’autonomie par des personnes en situation de handicap qui partagent leur vie quotidienne avec l’équipe accompagnante dans un souci de meilleure intégration sociale. Sophie Cluzel s’est réjouie de cette initiative car « l’habitat inclusif c’est le vivre-ensemble depuis la crèche jusqu’à la vie sociale, ce qui doit constituer une priorité pour replacer la personne handicapée au milieu des autres, pour l’intégrer pleinement à la société ».

Elle s’est ensuite rendue à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du Nord à Villeneuve d’Ascq accompagnée de Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances, pour y découvrir l’itinéraire d’un dossier. Elle a ainsi pu visiter la plate-forme téléphonique de traitement des demandes des usagers ou le centre de numérisation des dossiers. Elle a également assisté à la tenue d’une commission des droits et de l‘autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui statue sur la reconnaissance administrative du handicap. Elle s’est ensuite entretenue avec les chargés de mission du dispositif national « réponse accompagnée pour tous ». Ce dispositif a vocation à faire évoluer l’organisation et la coordination de tous les acteurs impliqués pour construire, avec les personnes ou leur famille, des solutions d’accompagnement. Il s'agit de permettre un parcours de vie sans rupture. Sa généralisation doit intervenir au plus tard le 1er janvier 2018.

Enfin, la secrétaire d’État s’est rendue dans les locaux de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Lille pour assister à une restitution de la Mission Nationale Accueils de loisirs et Handicap portant sur les attentes des familles ayant un enfant en situation de handicap. Pour rappel, la CAF est un acteur majeur de la politique d’insertion des personnes en situation de handicap, puisqu’elle est le principal financeur de trois aides majeures qui ont vocation à maintenir les projets de vie dans le cas d’un handicap :
- l’allocation adulte handicapé (AAH), qui représente 465 millions versés par an pour 53 000 allocataires ;
- l’allocation d’éducation d’enfant handicapé (AEEH), qui concerne 14 461 allocataires pour un montant de 47 millions d’euros ;
- l’allocation journalière de présence parentale qui permet aux parents de rester aux côtés de leur enfant en cas d’handicap lourd.

Dans le domaine de l’accueil des enfants handicapés, la CAF est également un acteur essentiel. En effet, outre la dispense de formations spécifiques à destination des professionnels de la petite enfance et d’une aide à la parentalité pour les familles touchées par le handicap, elle travaille à favoriser l’accès des enfants dans des structures d’accueil adaptées. En effet, la Caisse nationale d’allocations familiales a lancé en septembre 2017, la Mission Nationale Accueils de Loisirs & Handicap pour dresser un état des lieux des besoins de familles d’enfants en situation de handicap en termes d’accès aux loisirs, évaluer le niveau et la diversité de l’offre d’accueils de loisirs, et agir pour contribuer à une meilleure conciliation des temps familiaux et professionnels des familles confrontées au handicap de leur enfant. L’objectif étant d’améliorer de manière efficace les dispositifs d’accueil existants.