Actualités

Transport de marchandises - La douane au salon Riverdating à Lille

 
 
Transport de marchandises - La douane au salon Riverdating à Lille

Les 1er et 2 décembre 2015, les directions régionales des douanes et droits indirects de Dunkerque et Lille étaient au rendez-vous des acteurs européens du transport fluvial et multimodal : le salon Riverdating. Cette 8e édition était organisée à Lille par Voies navigables de France sous le label de la conférence internationale sur le climat (COP 21).

Riverdating s’adresse aux donneurs d'ordres européens souhaitant développer la part modale du transport fluvial ou recherchant des solutions novatrices pour mieux intégrer les atouts économiques, environnementaux et sécuritaires de la voie d’eau dans leurs flux logistiques (colis lourds exceptionnels – agro-alimentaire – matériaux de construction – recyclage et déchets – conteneurs – bois, papier et déchets de papiers – métallurgie – matières dangereuses).

Procédure douanière fluvio-maritime et démarche de développement durable

Le transport massifié de conteneurs par voie fluviale connaît une forte expansion dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Il renforce ainsi l’attractivité du port de Dunkerque et contribue au développement des principaux ports fluviaux et plate-formes multimodales situés dans son hinterland (Dourges, Lille et Valenciennes) et plus globalement à l’essor de l’économie régionale.

Dans le cadre du salon, la participation de la douane s’est traduite par la tenue d’un stand avec rendez-vous personnalisés et l’animation d’une conférence portant sur la procédure douanière fluvio-maritime. Celle-ci repose, sous certaines conditions, sur l’utilisation d’un manifeste valant déclaration simplifiée de transit communautaire avec dispense de garantie couvrant la circulation des marchandises du terminal portuaire jusque dans les locaux de l’importateur. La conférence animée par deux représentantes des directions régionales de Lille et Dunkerque a permis de mettre en exergue la facilitation appréciable que constitue cette procédure, et ses nombreux avantages (dispense de titres de transit, réduction au minimum des frais portuaires, fiabilisation dans le délai d’acheminement...).

La procédure douanière fluvio-maritime s’inscrit dans une démarche de développement durable et cadre pleinement avec la mesure n°16 du plan Dédouanez en France : « favoriser les transports alternatifs (fluvial ou ferroviaire) pour les marchandises conteneurisées ». Elle revêt un relief particulier dans le contexte des discussions en cours au titre de la COP21.

Retour en images

     

© Douanes

© Douanes

© Douanes