Actualités

Sécurité routière - Les accidents de la route, première cause de mortalité des jeunes

 
Sécurité routière - Les accidents de la route, première cause de mortalité des jeunes

Les personnes âgées de 18 à 24 ans sont fortement concernées par l’insécurité routière, avec 23 décès en 2015, soit 23 % des tués, alors qu’elles représentent 10 % de la population du département.

Cette situation continue de s’aggraver par rapport à 2015, avec une multiplication par 2 du nombre de jeunes tués sur la route par rapport à l'année dernière : sur la période janvier-mai 2016, 11 personnes âgées entre 18 et 24 ans (9 hommes et 2 femmes) ont ainsi perdu la vie, dans 11 accidents, sur les routes du Nord contre 5 en 2015 sur la même période. Il s’agit de 6 automobilistes (2 conducteurs et 4 passagers), 4 motocyclistes (4 conducteurs) et un piéton. C'est plus d'un automobiliste tué sur 4 (6/22) et 40 % de l'ensemble des motocyclistes tués (4/10).

Les accidents de la route étant la première cause de mortalité des jeunes, la préfecture du Nord et la coordination sécurité routière de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord s’associent au Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) de Lille pour sensibiliser les jeunes aux risques encourus. Les chiffres clés de l’accidentologie des jeunes sont ainsi publiés dans le guide qui sera diffusé gratuitement (50 000 exemplaire) fin juin-début juillet sur les chaînes d'inscription des universités de la région, les antennes du Crous, les centres d'information et d'orientation de l'académie, les lieux de vie étudiants et au Crous de Lille.

Aux côtés de l’Etat, une forte mobilisation des différents acteurs de la sécurité routière, est indispensable pour faire reculer la violence routière. Dans le cadre de la politique de lutte contre l'insécurité routière, la préfecture du Nord finance ainsi des actions de formation, de sensibilisation, d’éducation et de communication menées par les collectivités locales, entreprises, associations et administrations. Pour l’année 2016, une quarantaine de dossiers ont été déposés. Vingt bénéficient d'ores et déjà d'un financement. Les actions de prévention à destination des jeunes se traduisent notamment par des interventions dans les lycées professionnels, des journées de prises de guidons, des participations à des festivals ou bien encore par la tournée d'été de Sam le conducteur désigné qui ne boit pas qui sera le 2 juillet prochain à Roubaix pour sensibiliser les jeunes à l’importance de désigner un Sam lors de leurs soirées cet été.

La responsabilité présumée des 18-24 ans
 
La vitesse, le non respect de la signalisation, l’alcool et les stupéfiants sont plus souvent une cause principale d’accidents mortels pour les jeunes que pour les autres tranches d’âges. Concernant la conduite sous l’emprise de stupéfiants, ils sont majoritaires par rapport à toutes les autres tranches d’âge.
 
Sur un total de 38 accidents mortels depuis le début de l'année, un jeune de 18 à 24 ans est présumé responsable 9 fois, soit presque une fois sur 4 (5 fois comme conducteur d’une automobile, 3 fois comme conducteur d’une moto, une fois comme piéton).
 
Ces accidents ont occasionné le décès de 9 personnes dont 7 âgées entre 18 et 24 ans et 2 d'une autre tranche d'âge (1 piéton de 60 ans, 1 passagère de 84 ans d'un autre véhicule léger).
 
Les causes présumées de ces 9 accidents sont plutôt liées aux manœuvres dangereuses et (ou) la vitesse (4 fois), puis l'alcool et/ou les stupéfiants (3 fois).

> Consultez le dépliant Jeunes conducteurs : prendre la route en toute sécurité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,39 Mb

visuel2sécurité-routière336X220
visuel3sécurité-routière336X220