Actualités

La préfecture du Nord fête les 150 ans de la pose de la première pierre, le 15 août 1865. Découvrez les secrets de son histoire et de son architecture !

 
Patrimoine - La préfecture fête ses 150 ans !

L’hôtel de la préfecture, qui borde la place de la République en plein cœur de Lille, appartient, avec le palais des Beaux-Arts qui lui fait face, au patrimoine commun des Lillois. A l’occasion du 150e anniversaire du début de sa construction, (re)découvrez l’histoire des différents bâtiments qui ont accueilli, dans le département du Nord, le représentant de l’État, ainsi que la richesse architecturale du bâtiment qui depuis 1874 est un lieu de travail partagé pour la préfecture et le conseil général (actuel conseil départemental) du Nord.

Lorsque les départements sont créés en 1790, la ville de Douai est choisie comme chef-lieu du Nord. Elle dispose en effet du Parlement de Flandre et jouit d’une position centrale dans le département. En 1800, Napoléon Bonaparte met en place une réforme administrative qui instaure les préfets et les conseils généraux. La première préfecture du Nord s’installe alors dans l’ancien Parlement de Flandre, à Douai. Trois ans plus tard lors d’une visite, Napoléon Bonaparte constate le dynamisme économique de la ville de Lille et décide le transfert des compétences jusqu’à lors dévolues à Douai.
 
L’ancienne sous-préfecture de Lille, située rue Saint-André, apparaît très vite inadaptée à cette nouvelle fonction, et l’on décide en 1804 l’aménagement d’un hôtel particulier situé rue Française (actuelle rue Négrier). Ce bâtiment abritera la préfecture jusqu’en 1826. Face au manque de place récurrent, plusieurs aménagements et extensions, notamment la reprise de l’ancien bâtiment rue Saint-André, sont réalisés. L’hôtel de Wambrechies, situé rue Royale, accueille en 1826 les services préfectoraux. Ce bâtiment subit lui aussi très vite des aménagements pour répondre aux besoins des services et doit être perpétuellement rénové du fait de la vétusté des lieux. En 1861 émerge l’idée de la construction d’un nouvel édifice sur un autre site.
 
A la même époque, Lille devient une ville industrielle à l’économie florissante mais qui peine à se développer faute d’espace suffisant. Les usines se mêlent aux habitations et pour construire de nouveaux équipements, il faut démolir. La ville doit s’agrandir, détruire ses remparts et se développer à l’extérieur. L’agrandissement qui a lieu dès 1858 est le point de départ de la ville nouvelle. La préfecture est le premier monument à s’y implanter, quittant son hôtel de la rue Royale pour la place Napoléon III, centre du nouveau dispositif urbain qui marque durablement le développement de la ville. Le 15 août 1865, le préfet Paul Vallon pose la première pierre du nouveau bâtiment sur la place Napoléon III, à l’occasion de la fête de l’Empereur. Une boîte en plomb enfermée dans cette pierre contient le procès-verbal de l’opération et des pièces de monnaie de l’époque à l’effigie de l’Empereur. Le siège de l’administration préfectorale s’installera définitivement en 1874 sur ce qui est devenu la place de la République.
 
Le nouvel édifice adopte une architecture monumentale, illustration du pouvoir centralisé exercé sous le Second Empire. Le choix de son esthétique résulte en partie d’un concours auquel participent 48 architectes, dont 9 sont issus du Nord. Sa structure en H permet l’attribution de deux grandes ailes aux services de la préfecture, et laisse place à un corps central doté d’imposants perrons donnant sur la cour d’honneur à l’avant du bâtiment et sur un magnifique parc à l’arrière.
 
Ce corps central accueille par ailleurs le salon d’honneur. Orné de boiseries, il rassemble deux grands portraits de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie, ainsi que les blasons des villes-chef-lieu des arrondissements du Nord, Le salon des Maréchaux, qui se situe dans le prolongement, rend hommage aux grands militaires originaires de la région. On y retrouve notamment Vauban, Louis Faidherbe, ou encore le Général de Gaulle.
 
La salle des fêtes, d’une surface de près de 900 m², est le lieu où le préfet et le président du conseil général reçoivent chaque début d’année élus, représentants de la société civile et personnalités régionales pour la cérémonie des vœux. Vingt-quatre blasons, présents au-dessus de chaque fenêtre, représentent les chefs-lieux d’arrondissement et de canton.
 
Découvrez l’institution préfectorale et le patrimoine architectural du site occupé par la préfecture, monument historique depuis 1975, dans le livre, « La préfecture du Nord, l’hôtel de la République », réalisé par les services de la Direction régionale des affaires culturelles, en collaboration avec les Archives départementales, le diocèse de Lille, les services de la Région Nord – Pas-de-Calais  et de la Ville de Lille, publié dans la collection « Secrets du Nord » aux éditions La Voix. 
 
Vous pouvez visiter la préfecture dans la cadre des journées du patrimoine, organisées par le ministère de la Culture et de la Communication, chaque année, le 3e week-end de septembre. Information et inscription en mairie de Lille - http://www.mairie-lille.fr

Le salon d'honneur

Le salon des maréchaux

Le salon de la reine

La salle des fêtes

Le bureau du préfet

Le pavillon central côté jardin