Actualités

La sécurité routière : c'est l'affaire de tous !

 
 
Au volant, le téléphone peut tuer!

La Sécurité routière a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation aux risques de l’usage du téléphone au volant. L’objectif de cette campagne est de faire prendre conscience que quelques secondes d’utilisation de son téléphone au volant peuvent suffire à faire basculer une vie.

Le message est simple : au volant, le téléphone peut tuer.

Lire ou écrire un texto, un post sur les réseaux sociaux ou parcourir ses courriels, ces gestes quotidiens, lorsqu’on est au volant, obligent à quitter la route des yeux au moins 5 secondes, soit une distance de 70 mètres en ville (à 50 km/h) et multiplient par 23 le risque d’accident.

En outre, les vacances de la Toussaint sont traditionnellement marquées par d’importants flux de circulation et constituent donc une période particulièrement sensible en matière d’insécurité routière.

En cette saison automnale propice aux brusques changements climatiques, mêlant pluie et brouillard ajoutés à la baisse de luminosité, les automobilistes sont appelés à adapter leur conduite aux conditions météorologiques.

À cette occasion, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, appelle les usagers de la route à faire preuve de grande prudence et de responsabilité en préparant leurs déplacements et en adaptant leur conduite afin de ne pas être pris au dépourvu.

Pour faire face à ces risques, il faut bien préparer son véhicule avant de partir. Des pneumatiques en bon état et à bonne pression, des feux bien réglés et en état de marche et un système de freinage qui répond normalement constituent la base de la préparation. Posséder un gilet de sécurité et un triangle de présignalisation dans son véhicule est également obligatoire.

Adapter sa conduite aux circonstances est indispensable. Au-delà du strict respect du code de la route, la situation peut amener un conducteur à modérer sa vitesse, notamment dans les zones boisées (risque de tapis de feuilles mortes) ou en cas de brouillard. Dans ce dernier cas, il convient de réduire sa vitesse en dessous de 70 km/h, voire en dessous de 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 mètres, et d’allonger les distances de sécurité.

Il faut également penser au confort du conducteur et de ses passagers et vérifier que ces derniers sont correctement installés et bien attachés. Pour voyager dans de bonnes conditions, il est également nécessaire de s’arrêter au moins toutes les deux heures.

Depuis le début de l’année 2017, 62 tués ont été comptabilisés contre 82 en 2016 sur la même période. Bien que le chiffre annuel soit en baisse, les comportements à risque sont de nouveau en recrudescence. Ainsi, pour les trois premières semaines d’octobre 2017, un bilan provisoire fait déjà état de 12 décès sur les routes du département du Nord.

En conséquence, la plus grande fermeté sera maintenue afin d’assurer la sécurité de tous les usagers de la route. Pendant toute la durée des vacances scolaires, le préfet a demandé le renforcement des contrôles sur l’ensemble des routes du département. Les services de police et de gendarmerie seront particulièrement vigilants pour lutter notamment contre les fautes de comportement à l’origine de la majorité des accidents, parmi lesquelles une vitesse excessive ou une conduite sous l’emprise d’un état alcoolique et/ou de produits stupéfiants.

 

Renforcement des contrôles routiers IDE