Actualités

Jeunesse - L’Etat encourage et soutient les initiatives locales en faveur de la citoyenneté, de l’accès aux droits et de la lutte contre les discriminations

 
 
Jeunesse - L’Etat encourage et soutient les initiatives locales en faveur de la citoyenneté, de l’accès aux droits et de la lutte contre les discriminations

Dans le cadre des actions soutenues par l’Etat au titre de la politique de la ville, Sophie Elizéon, préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet du Nord, est allée à la rencontre des associations engagées en faveur de la citoyenneté, de l’accès aux droits et de la lutte contre toute forme de discrimination, et en particulier en direction de la jeunesse.

Rencontre avec l’association des mineurs marocains, à Dechy (politique de la ville)

La préfète s’est rendue à Dechy, le mardi 18 juillet 2017, à la rencontre de l'association des mineurs marocains du Nord - Pas-de-Calais. Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer les actions de l’association en faveur de l’accès aux droits des mineurs marocains et de leurs familles ainsi que les travaux conduits en matière de lutte contre toutes les formes de discrimination. L’association a bénéficié au cours des dix dernières années du soutien de l’Etat au titre de la politique de la ville.

La création de l’association relève de l’histoire du charbon dans la région et de l’immigration qui lui est intimement liée. La structure accueille, forme et sensibilise chaque année les jeunes générations à l’accès aux droits, notamment dans le cadre scolaire. Elle met également en place des permanences pour informer sur l’acquisition de la nationalité française. Elle mobilise et forme les anciens mineurs, leurs familles et les membres de l’association autour de la mémoire de l’immigration avec la collecte d’informations et la création d’outils de valorisation (livres, expositions, journal, site web…).

Visite de la coopérative jeunesse de services (CJS) de Mons-en-Baroeul (contrat de ville)

Le mercredi 19 juillet 2017, Sophie Elizeon a visité, dans la matinée, la coopérative jeunesse de services (CJS) de Mons-en-Baroeul, qui permet à 15 jeunes de 16 à 18 ans de s’initier à la création d’entreprise sur le modèle coopératif (cf. la photo illustrant cet article). Les jeunes offrent ainsi des services aux particuliers et aux entreprises tout au long de l’été. Cette action est parrainée par le centre social Imagine et la coopérative d’activité et d’emploi Grands ensembles. La CJS de Mons-en-Baroeul est implantée dans les locaux de MonsFabrica, collectif d’entrepreneurs localisé au cœur du quartier prioritaire du Nouveau Mons. 

Initiées il y a près de 30 ans au Québec où elles ont fait leurs preuves, les coopératives jeunesse de services ont bénéficié du soutien de « La France s’engage » pour être déployées en France dès 2015, après une phase d’expérimentation menée en Bretagne en 2013. La CJS Mons-en-Baroeul a vu le jour en 2016 avec le soutien financier de l’Etat au titre du Comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté (CIEC). Aujourd’hui, cette action est soutenue par l’Etat dans le cadre du contrat de ville.

Restitution du chantier nature, à Lourches (dispositif Ville Vie Vacances)

La préfète a également participé, le vendredi 21 juillet à 14h00 à Lourches, à la restitution du chantier nature proposé par la ville à des adolescents. La préfète a pu échanger avec les jeunes, les familles, les encadrants sur le site de l’école élémentaire Diderot qui a bénéficié de ce chantier participant à l’embellissement de la commune avec la réalisation de constructions en bois : création de carrés potagers, d'un composteur, de signalétiques, de nichoirs, d’épouvantails, de jardins suspendus et de mobiliers de jardin. Un atelier découverte de l’entrepreneuriat complète cette action.

Cette initiative bénéficie du soutien financier de l’Etat dans le cadre du dispositif « Ville Vie Vacances (VVV) », programme qui a pour objectif de permettre aux jeunes âgés de 11 à 18 ans et résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) d’accéder à des activités culturelles, civiques, sportives et de loisirs et de bénéficier d’une prise en charge éducative pendant les vacances scolaires.

Echanges avec l’association AJAR, à Douchy-les-Mines

Sophie Elizéon s’est rendue ensuite à Douchy-les-Mines à la rencontre de l’association AJAR. Ce déplacement sera l’occasion d’évoquer l’action « Le lien dans la ville » mise en œuvre dans le cadre du dispositif AMI (accueil, médiation, information). Cette action est née en réponse à la montée des incivilités commises dans les immeubles, les halls et l’espace public du faubourg de la Liberté. Elle s’articule autour de 4 thématiques : l’accueil des usagers, la gestion des conflits, la présence sociale avec une médiation de rue et l’insertion socio-professionnelle.

La rencontre a permis également de faire le point sur les autres dispositifs portés par l’association : le club-jeunesse qui permet la prise en charge tout au long de l’année de jeunes majeurs en perte de repère et l’accueil des mineurs pour les 16-18 ans hors du système scolaire et défiants vis-à-vis des adultes et des institutions.