Actualités

Innovation et Territoires - Signature du contrat « Action cœur de ville » avec le maire de Cambrai

 
 
Innovation et Territoires - Signature du contrat « Action cœur de ville » avec le maire de Cambrai

Le vendredi 28 septembre, Thierry Hegay, sous-préfet de l’arrondissement de Cambrai, a procédé à la signature de la convention « Action Cœur de Ville », avec François-Xavier Villain, maire de Cambrai et président de la Communauté d’Agglomération de Cambrai en présence de Jean-Pierre Couvent, premier vice-président de la Communauté d’Agglomération de Cambrai, Isabelle Chavot, de la caisse des dépôts et consignations, de Bertrand Declemy, membre du comité régional Action Logement, d’Eric Fisse, directeur de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et délégué régional de l’ANAH et Loranne Bailly, directrice générale de l’établissement Public Foncier Nord-Pas-de-Calais.

L’ensemble des participants se félicitent de la signature de cette convention et souhaitent la réussite de ce projet pour la ville de Cambrai.

Pour rappel, en décembre 2017, le ministère de la cohésion des territoires a lancé le plan national Action cœur de ville. Ce plan répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de développement du territoire de ces dernières.

Signes de ce rôle structurant essentiel : 23 % de la population française vivent dans les villes moyennes », et 26 % de l’emploi total, en France, y sont concentrés. Ces villes sont sources de dynamisme économique, patrimonial, culturel et social, mais elles connaissent parfois des difficultés d’attractivité, de logements dégradés ou de vitalité commerciale, par exemple.

Élaboré en concertation avec les élus et les acteurs économiques des territoires, le plan « Action cœur de ville » vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement et de l’urbanisme à réinvestir les centres-villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes.

Basé sur une approche globale, il s’articule donc autour d’un ensemble de mesures pour aider les communes et les intercommunalités à mobiliser l’expertise et les ressources nécessaires à leurs projets, notamment en simplifiant et en facilitant leurs démarches via un guichet unique pour les demandes de financement. Il propose également des mesures en faveur des commerces, activités économiques et de services ; les propriétaires et les locataires en centre-ville ; les promoteurs immobiliers et les bailleurs, ainsi que les résidents et les visiteurs.

En mars 2018, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé la liste des 222 villes moyennes retenues à l’échelle nationale dont 22 pour la région Hauts-de-France. Les maires de ces villes lauréates ont donc du se lancer dans l’écriture d’une convention qui repose sur un socle de cinq axes : une offre attractive de l’habitat en centre-ville ; un développement économique et commercial équilibré ; un développement de l’accessibilité, de la mobilité et des connexions ; une mise en valeur des formes urbaines, de l’espace public et du patrimoine ; un accès aux équipements et services publics en bénéficiant, entre autres, de financements de la part des partenaires de l’État et de la banque des territoires.