Actualités

Exercice d'urgence nucléaire et radiologique au centre nucléaire de production d’électricité de Gravelines

 
 
Exercice d'urgence nucléaire et radiologique au centre nucléaire de production d’électricité de Gravelines

Un exercice a été organisé au centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Gravelines le mardi 10 février. Cette simulation s’inscrit dans le cadre du programme national d’exercices élaboré par les pouvoirs publics et EDF Électricité de France pour l’ensemble des centrales du parc nucléaire.

Cet exercice avait pour objectif de tester l'aspect « sûreté nucléaire », c'est-à-dire le dispositif prévu en cas d'urgence nucléaire tant du côté de l'exploitant que du côté des pouvoirs publics.

La centrale de Gravelines a ainsi simulé, à partir d’un scénario fictif non connu des participants, un accident technique affectant la sûreté de l’installation qui a nécessité la mise en œuvre des dispositions prévues par son plan d’urgence interne (PUI), et a permis de tester la chaîne de décisions des pouvoirs publics dans le cadre d’un déclenchement fictif par le préfet du Nord du plan particulier d’intervention (PPIPlan particulier d'intervention ).

Le centre opérationnel départemental (COD) a été activé en préfecture sous l’autorité du préfet. Lieu unique où est rassemblé l'ensemble des acteurs de la gestion de crise (services de l’Etat, pompiers, gendarmerie, police nationale...), toutes les informations s’y concentrent et toutes les décisions pour protéger la population y sont prises.

Cet entraînement était un exercice d'état major différent du précédent exercice organisé en février 2011, qui était un « exercice de sécurité civile », auquel la population avait été invitée à participer, et qui avait pour objectif de tester le dispositif d’alerte et les mesures de protection de la population.
 
Il n'y a pas eu de déploiement des secours, ni d’évacuation ou de confinement de la population.
 
Cinq établissements scolaires situés à proximité de la centrale à Gravelines et à Bourbourg, ont testé, dans le cadre des exercices annuels de gestion de crise, le dispositif de déclenchement de leur plan particulier de mise en sûreté (PPMS) et ont informé les enfants sur les mesures qui seront mises en place en cas d'incident nucléaire.
 
Les sapeurs-pompiers ont animé un atelier de mesures et de présentation des équipements de prévention des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC).
 
Les sirènes n'ont pas été activées.

Retour en images

     
En préfecture du Nord à Lille, le centre opérationnel départemental (COD) a été activé pour l'exercice :
     

Le COD activé en préfecture sous l’autorité de Serge Boulanger (à droite), directeur de cabinet du préfet © Préfecture du Nord

C'est au COD que sont prises les décisions visant à protéger la population en cas de crise © Préfecture du Nord

L'exercice a permis de tester la chaîne de décisions des pouvoirs publics © Préfecture du Nord

     
Au centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Gravelines, le local de crise et le local de repli de Saint-Folquin (contrôles radiologiques) ont été activés pour l'exercice :
     

Le local de crise du CNPE de Gravelines activé pour l'exercice © CNPE de Gravelines

La centrale de Gravelines a simulé un accident technique affectant la sûreté de l’installation © CNPE de Gravelines

Arrivée du personnel au local de repli de Saint-Folquin et contrôles radiologiques © CNPE Gravelines