Actualités

Corps préfectoral - Cérémonie à l'occasion du départ de Henri Jean, sous-préfet de Dunkerque

 
 
Corps préfectoral - Cérémonie à l'occasion du départ de Henri Jean, sous-préfet de Dunkerque

Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord a présidé, le vendredi 18 mars 2016, la cérémonie organisée en l'honneur du départ de Henri Jean, sous-préfet de Dunkerque, nommé préfet de Saint-Pierre et Miquelon le 3 mars dernier.

Le préfet a chaleureusement félicité Henri Jean pour sa nomination, s'empressant de dire « qu’il ne s’agit pas d’une punition, mais d’une bien d’une promotion et dans le sud en plus, Bray-Dunes demeurant le point le plus septentrional de la France, outre-mer inclus ! »

Henri Jean est né en 1954 à l’Isle-sur-la-Sorgue (dans le Vaucluse). Formé à l’Ecole normale d’instituteurs d’Aix-en-Provence, il a d’abord exercé les fonctions d’instituteur dans les Bouches du Rhône.

Elève de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de 1993 à 1995, il rejoint l’administration préfectorale en occupant les postes de sous-préfet de Saint-Girons (1995 – 1997), de Saint-Pierre en Martinique (1997 – 2000) et de secrétaire général de la préfecture de l’Aude (2000 – 2003). Après un passage en administration centrale comme adjoint au sous-directeur des sapeurs pompiers à la direction de la sécurité civile du ministère de l’Intérieur (2003 – 2005), Henri Jean a exercé une mobilité en collectivité territoriale sur le poste de directeur général des services du Conseil général de l’Aude (2005 – 2008), avant de réintégrer l’administration préfectorale comme secrétaire général de la préfecture de la Haute-Vienne en 2008, puis sous-préfet de Dunkerque en octobre 2012.

Le préfet, qui a rappelé qu'ils avaient déjà précédemment oeuvré ensemble en Martinique - à Saint-Pierre, déjà - l'a ensuite remercié pour le travail accompli dans l'arrondissement de Dunkerque depuis sa nomination. « Après un brillant parcours, sans faille, vous voici maintenant préfet. Connaissant votre attachement à servir l’intérêt général, je sais que vous assumerez vos nouvelles fonctions avec le même enthousiasme que celui que nous vous connaissons jusqu’à aujourd’hui. »

Le préfet a ensuite rappelé que le séjour dunkerquois de Henri Jean a été marqué par de gros dossiers qui devaient aboutir dans des délais assez courts et qu'il a su mener à bien : la refonte de la carte intercommunale (passant de 12 intercommunalités à fiscalité propre à 4 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ; sa forte implication sur le dossier de l'emploi et sa lutte contre le chômage, qui ont, entre autre, permis l'installation de l'entreprise Kubota à Bierne, sans oublier sa mobilisation sur le projet gigantesque du terminal méthanier ; la réorganisation et la modification des statuts de l’Institution Interdépartementale des wateringues ; son implication sur le volet « risques industriels » et l'élaboration de 4 plans de prévention des risques technologiques (PPRTPlan de prévention des risques technologiques ) individuels et d'un PPRTPlan de prévention des risques technologiques multisites (pour neuf installations).

Un dossier ayant, ensuite pris le pas sur les autres : celui de la pression migratoire auquel a dû faire face l'agglomération dunkerquoise avec l’arrivée massive de populations syrienne, irakienne et iranienne fuyant une région en guerre ou tout simplement les difficultés économiques et qui, désireuses de rejoindre le Royaume-Uni, se sont installées dans des campements précaires à Téteghem et à Grande-Synthe, et, dans une moindre mesure, à Steenvoorde. « Cher Henri, vous avez pris plus que votre part sur ce dossier difficile et très médiatisé et je sais que vous avez été totalement mobilisé sur ce sujet depuis l’été dernier. »

A cela s’ajoute que la sous-préfecture de Dunkerque s’est vue décerner le label Marianne qui reconnaît la qualité de l’accueil des usagers dans ses services.

A quelques jour de la prise de fonction de Henri Jean dans sa nouvelle affectation, Jean-François Cordet a formulé des vœux chaleureux pour qu'il y trouve des dossiers aussi intéressants que ceux qu'il a pris à bras-le-corps à Dunkerque et l'a remercié pour sa jovialité et tout ce qu'il a accompli dans ce bel arrondissement, pour le plus grand profit de près de 400 000 habitants.

Henri Jean était entouré par ses proches, ses amis, ses collègues, ses collaborateurs et tous ceux qui ont souhaité lui manifester leur reconnaissance et leur amitié.