Actualités

Accueil de personnes migrantes - Déplacement de Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage

 
Accueil de personnes migrantes - Déplacement de Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage

Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage, s'est rendue, le mardi 20 décembre 2016, au centre d’accueil et d’orientation (CAO) installé dans les locaux de l’association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) à Cantin.

Elle a fait un point sur le volet "formation professionnelle" du programme PILOT (pour projet d’insertion par le logement, l’orientation et le travail) mis en œuvre dans le département du Nord au bénéfice des migrants accueillis depuis fin octobre et le démantèlement du campement de Calais. Elle a échangé avec les responsables de l’AFPA, du fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAF.TT) et d’Adoma, opérateur pour l’hébergement et l’accompagnement des demandeurs d’asile dans le Nord, et les personnes accueillies.
 
L’État, l’association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) et le fonds d’assurance pour la formation du travail temporaire (FAF.TT) ont signé, le 28 octobre dernier, une convention pour la mise en place du volet "formation professionnelle" du programme PILOT. Au travers de cette convention, l’État s’est engagé à prendre en charge les coûts d’hébergement, de restauration et d’accompagnement social. Le FAF.TT s’est engagé à financer les cours de français langue étrangère (FLE) puis la formation qualifiante qui seront dispensés par le centre AFPA de Cantin.
 
Les cours intensifs de français, à raison de 30h par semaine, ont débuté le 7 novembre. Ces cours se poursuivront jusqu’à fin février 2017. Ils seront suivis par quatre mois de formation professionnelle qualifiante dans des métiers en tension, en particulier dans les secteurs des transports et de la logistique. Tous les participants au programme ont effectué une demande d'asile en France et certains ont déjà été auditionnés par les officiers de protection de l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides (OFPRA).
 
Au total, 161 personnes migrantes, sur les près de 300 accueillies dans le département du Nord à la suite du démantèlement du campement de Calais, suivent ce programme spécifique pour faciliter leur inclusion sociale (soit plus de 55 %) : 83 dans le cadre du volet formation professionnelle (dont 43 à Cantin) et 78 dans le cadre du volet formation universitaire.