Persistance de l'épisode de pollution atmosphérique dans le Nord et le Pas-de-Calais

 
Persistance de l'épisode de pollution atmosphérique dans le Nord et le Pas-de-Calais

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont concernés par un épisode de pollution aux poussières depuis le jeudi 9 février 2017.

Amélioration de la qualité de l'air

Au vu des conditions météorologiques (arrivée d'une perturbation par le sud apportant de faibles pluies et renforcement des vents en cours de journée de ce dimanche) et des modèles de prévision de la qualité de l’air, les concentrations en particules PM10 diminuent.

Néanmoins, le seuil d'information et recommandation sera dépassé ce dimanche. Le niveau d’alerte sur persistance est maintenu aujourd’hui compte-tenu de la durée de l'épisode.

Lundi 13 février, la qualité de l'air devrait être meilleure avec des niveaux en particules PM10 inférieurs au seuil d'information et recommandation.

Plus d'informations sur www.atmo-hdf.fr
 
Consignes de réduction des émissions

La préfecture rappelle l’application jusque minuit ce dimanche de la mesure de réduction obligatoire de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les axes routiers et autoroutiers, dont la vitesse maximale autorisée est habituellement de 130, 110 et 90 km/h.

Les industriels doivent mettre en oeuvre les prescriptions particulières fixées dans les autorisations d'exploitation en cas d'épisode de pollution. Les brûlages des sous-produits agricoles sont interdits que les brûlages à l’air libre des déchets verts - y compris dans des incinérateurs.

La préfecture rappelle par ailleurs qu’il est souhaitable d’utiliser le covoiturage et les transports en commun, et de favoriser les modes de déplacement doux. Il est également recommandé de maîtriser les consommations énergétiques, liées au chauffage lors de l’utilisation de celui-ci, en modérant la température du logement et en limitant le chauffage d’appoint non performant, notamment au bois et au charbon.

L’efficacité de ces mesures repose, outre les contrôles, sur l’engagement et le civisme de chacun.

Consignes sanitaires
 
Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (aux horaires éventuellement précisés au niveau local).

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflement, palpitations) :
* Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence sanitaire locale lorsqu’elle est mise en place ;
* Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
* Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté le cas échéant.
 
Toutes les recommandations sanitaires en cas de pic de pollution sur le site du ministère de la Santé