Episode de pollution atmosphérique dans la région Hauts-de-France

 
Persistance de l'épisode de pollution atmosphérique dans le Nord et le Pas-de-Calais

Les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme et de l'Aisne et de l'Oise sont concernés depuis mardi 20 juin, par un épisode de pollution à l'ozone. L'épisode de pollution atmosphérique aux particules fines (PM10) que les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont connu ce mardi 20 juin est terminé.

Explication du phénomène et prévisions pour aujourd'hui 21 juin et demain

L’ozone se forme, à partir des polluants, émis par le trafic automobile et les activités industrielles sous l’action du soleil et des fortes températures.

Les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne, de l'Oise sont concernés par cet épisode de pollution. Cet épisode de pollution s'explique par le fort ensoleillement, les températures élevées et une faible dispersion. Au vu des conditions météorologiques (conditions anticycloniques, vent faible) et des modèles de prévision de la qualité de l’air, les concentrations d'ozone seront de nouveau élevées cet après-midi. L'arrivée de vents plus soutenus prévue demain en milieu de journée devrait maintenir les concentrations sous le seuil de 180 μg/m3. Le dépassement du niveau d'alerte sur persistance pour les particules prévu hier (pour hier et aujourd'hui) n'est pas confirmé mais les concentrations journalières ont néanmoins atteint hier 45 μg/m3 (pour un seuil de 50 μg/m3 sur 2 jours consécutifs).

Plus d'informations sur www.atmo-hdf.fr

Consignes sanitaires et comportementales
 
Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (aux horaires éventuellement précisés au niveau local).

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflement, palpitations) :
* Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence sanitaire locale lorsqu’elle est mise en place ;
* Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
* Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté le cas échéant.
 
Toutes les recommandations sanitaires en cas de pic de pollution sur le site du ministère des solidarités et de la Santé